mai
16

LA PREFECTURE DU VAUCLUSE EST-ELLE MOTOPHOBE ?

Paris, le mercredi 12 mai 2010.

LA PREFECTURE DU VAUCLUSE EST-ELLE MOTOPHOBE ?

On peut en effet se poser la question !

Après avoir été une première fois déjugée par le tribunal administratif de Nîmes en novembre dernier (Communiqué FFM du 25 novembre 2009 sur l’affaire du Moto Club de Goult), la préfecture du Vaucluse a une nouvelle fois voulu interdire au Moto Club de Goult l’organisation d’une compétition de sport moto prévue le 16 mai 2010, ceci pour des motifs principalement environnementaux.

Par décision de ce jour, le juge des référés du tribunal administratif de Nîmes a de nouveau désavoué la préfecture considérant que les épreuves sportives en question ne portent pas d’atteinte à la protection de l’environnement.

En l’absence de tout fondement légal, le Président de la Fédération, Monsieur Jacques Bolle, s’interroge sur l’attitude d’une préfecture qui n’a de cesse de tenter d’interdire des manifestations sportives.

Il rappelle une fois de plus que le sport est d’intérêt général (article L100-1 du code du sport).

Il va donc une nouvelle fois en appeler au Ministre de l’Intérieur, Monsieur Brice Hortefeux et à la Secrétaire d’Etat aux Sports, Madame Rama Yade, afin que des explications soient apportées quant aux motivations pour le moins équivoque de cette préfecture vis-à-vis du sport moto.

Le Service Communication FFM

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.