oct
08

- EXCLUSIF – ÉRIC PÉRONNARD EN INTERVIEW* – EXCLUSIF

Éric Peronnard est depuis toujours un grand Promoteur du Motocross et Supercross Mondial, il a été également à l’origine de la venue dans le Colorado du dernier MX Des Nations..

PREMIERMOTOCROSS : Éric, tu es en grande partie à l’origine du MX Des Nations dans le Colorado, peux-tu nous en dire plus.. ?

ÉRIC PÉRONNARD : J’étais vraiment décidé à faire que les Nations se déroulent dans le Colorado le plus tôt possible, parce que je trouve que c’est un coin fabuleux, un peu « neutre », ce n’est ni la côte est, ni la côte ouest c’est un peu « au milieu ».. Il a fallu 2 ans de bataille et cela s’est finalement conclu au moment de mon départ l’année dernière pour le tour du monde que j’ai réalisé en famille.. J’ai donc un peu « décroché » après la conclusion.. Je suis celui qui a eu la vision du Motocross Des Nations au Colorado en 2005 et je l’ai proposé à la FIM & Luongo d’abord puis au promoteur local qui était assez surpris que je puisse lui proposer un truc comme ça car il n’en avait même pas rêvé..

PMX : C’était quoi le « Bonus » des Nations dans le Colorado plutôt qu’ailleurs.. ??

EP : Déjà parce que l’endroit est fabuleux, très beau, situé dans la banlieue d’une très grande ville donc aucun problème logistique.. Il y a avait malgré tout le facteur de l’altitude (2000 m) qui n’a pas facilité les choses pour certains.. Youthstream a compris très vite qu’il fallait faire des courses aux Etats-Unis assez régulièrement , un rythme de tous les 3 ans n’est pas mauvais..

PMX : À ce sujet, à une époque Luongo a essayé de prendre la direction de l’AMA Motocross, mais Giuseppe Luongo s’est fait plus ou moins fait dégager du projet non.. ?

EP : Non non pas du tout, c’est l’AMA qui s’est servi de Youthstream comme faire-valoir par rapport au National AMA.. Après le succès du Motocross Des Nations à Budds Creek, l’Ama s’est dit que ces gens-là étaient capables d’organiser des courses, on a donc mis le championnat américain de Motocross « aux enchères ».. Ils l’ont proposé à Youthstream et à MX Sports.. L’AMA a été correcte question business mais pas question « principes ».. L’AMA s’est servi de Youthstream pour pouvoir monter aux enchères les prix du MX national US et de cette manière les vendre plus cher à la famille France de Daytona (les propriétaires de Nascar..) qui eux-mêmes les ont reloué à MX Sports.. Tout ça a coûté beaucoup d’argent au sport, sans apporter grand chose au final.. Cela en a rapporté beaucoup à l’AMA et c’est tout..

PMX : concernant l’ambiance assez euphorique au sein du Team France le samedi soir, qu’elle en a été ta vision sur place.. ?

EP : J’ai été proche du Team France et j’appréciais toute l’équipe présente, je pense que ce qu’on a appris sur ces Nations c’est qu’il ne faut pas laisser les Usines faire prendre des risques comme ils l’ont fait avec Marvin Musquin.. Ce n’est pas le Team France qui a perdu la Course, ce sont des choix mécaniques extérieurs au Team France qui lui ont fait perdre la Course.. À partir de là, nous en tant que 1° Fans français 2° Fans de Motocross/Motocross Des Nations on ne peut pas non plus se taper la tête contre les murs parce qu’honnêtement il n’y a pas grand chose qui aurait pu être évité si ce n’est d’avoir effectué un contrôle complet et en disant à KTM ou autre marque/team « Vous êtes gentils mais on veut la Moto qu’il utilisait en GP’s.. ».. Je pense que cela n’a même pas été abordé en fait.. Toutefois, c’est un problème qui pourrait aussi se reproduire (ou s’être produit..) la saison prochaine, KTM peut apporter une Moto différente de celle avec laquelle il a roulé lors du SX précédent.. Tout le monde était également bien sûr déçu de l’absence de Christophe Pourcel qui représentait une de nos « Armes Secrètes »..

PMX : Justement parlons de Christophe Pourcel et du prochain Bercy, vous n’êtes semble-t-il par arrivés à trouver un point d’accord.. ?

EP : C’est vrai que pour Bercy ça a été compliqué, nous ne sommes pas arrivés à la hauteur des demandes de Christophe mais bon c’est son droit, il n’y a pas d’amertume à avoir par rapport à ça, chacun estime valoir ce qu’il vaut, on n’est pas obligé de se fâcher pour ce genre de choses.. Pour revenir au MX Des nations ce que je retiendrais c’est le jeune Ken Roczen.. C’est « L’Homme » des Nations 2010.. Malheureusement il n’est pas français (rires..), mais on a vu quelqu’un capable d’aller chercher les Meilleurs et à défaut de pouvoir glorifier le Motocross français on peut glorifier le Motocross européen.. Personnellement je me sens plus européen que français, j’ai eu beaucoup de Plaisir à le voir évoluer surtout à cette vitesse-là..

PMX : Je vais te poser la même question qu’à Jean-Michel Bayle, est-ce qu’en ce qui concerne les Nations de 2001 nous avons une vraie légitimité à les avoir gagnées.. ?

EP : Les absents ont toujours torts déjà pour commencer.. La France a gagné en l’absence des Etats-Unis, c’est une victoire propre.. Il y a avait certes une situation difficile pour eux mais c’est un choix qu’ils ont fait de ne pas venir/voyager, cela n’a pas été une obligation.. Moi le même week-end du MX Des Nations j’étais dans un avion pour aller voir le GP de Formule 1 à Indianapolis, donc..

PMX : Tu restes français malgré tout, concernant 2011 et le MX Des Nations en France, je suppose que cela serait savoureux pour Toi que ton pays d’origine gagne sur ses terres.. ?

EP : Absolument.. Et il y a tous les éléments pour ça, il suffit que les étoiles s’alignent bien, ce qui n’a pas été le cas cette année.. Je pense que nos Pilotes, à l’inverse des Pilotes US actuels, peuvent encore progresser..

PMX : Qu’est-ce qui pour Toi à (presque..) toujours fait gagné les USA.. ?

EP : Une homogénéité et de la chance.. Les gagnants ont toujours de la chance.. Aux Etats-Unis, le potentiel de talents est plus important car la population est plus importante et donc les pratiquants plus nombreux.. On a peut-être un problème les gens comme moi, un peu « vieillissant », bien que je fasse tout pour ne pas en être au niveau mental (rires..), on est toujours à se dire « Dungey ça ne me fait pas rêver. » mais je suis désolé, si on a 15-16 ans aujourd’hui hé bien Dungey ça fait rêver.. Si on en a 40 ça fait moins rêver parce qu’on se rappelle de Carmichael, de Mac Grath, mais c’est de la nostalgie mal placée, le Team US était encore une fois redoutable et même si Stewart aurait pu très bien faire, je comprends les choix de Roger De Coster, il a préféré prendre un très bon soldat plutôt qu’un officier un peu indiscipliné..

PMX : Un mot sur Bercy, que souhaiterais-tu répondre aux personnes qui disent qu’on nous propose un Bercy vide au niveau de la présence des Tops Pilotes.. ?

EP : Je leur dirais que ce n’est pas terminé, à l’heure qu’il est on travaille toujours dessus mais nous subissons un phénomène qui s’amplifie avec les années.. L’argent ne coule plus à flot et nous n’avons malheureusement plus les budgets que nous avions il y quelques années.. Les Pilotes sont eux de leur côté dans des budgets « du passé » et pas « actuels » et en plus les contrats ne se signent pas parce qu’ils ne savent pas avec qui ils rouleront la saison prochaine et ne veulent donc pas s’engager.. Avant un Pilote signait, il s’en foutait de la Moto qu’il aurait à Bercy, aujourd’hui ce n’est pas aussi simple..

PMX : Concernant tes différentes activités, tu as revendu l’US Open après l’avoir créé il y a plusieurs années, tu as également revendu l’Endurocross en 2007, est-ce que tu pratiques de cette manière – création puis revente – parce que tu as peur de la période fatidique des « 10 ans » pour une marque par exemple, on sait par expérience qu’une Marque comme ONE avait un « potentiel « de vie de 10 ans ou un peu plus et qu’après les Marques comme elle déclinent..

EP : Oui absolument, c’est intéressant ce que tu dis d’ailleurs je ne le savais pas, mais moi en l’occurrence ce qui m’intéresse c’est de créer pas de gérer, je ne suis pas un gestionnaire.. Je n’ai jamais créé des Événements dans l’idée de les revendre, je les ai créés et on est venu me les acheter.. Je n’ai donc pas de honte par rapport à ça, maintenant est-ce que cela me convient..? Oui.. Je préfère démarrer quelque chose que de m’en occuper à long terme..

PMX : Dernière question, tu as fait le tour du monde en famille jusqu’à l’année dernière, qu’est-ce que tu te souhaites pour les années à venir, est-ce que tu penses rester dans le milieu de la Moto Tout-Terrain.. ?

EP : Oui bien sûr.. J’ai eu il y a quelques années des envies de faire autre chose et me suis vite rendu compte que ta valeur était dans le secteur dans lequel tu évoluais..

(Texte : PREMIERMOTOCROSS, Reproduction Interdite, Photos : Éric Péronnard)


Le Blog sur le Tour du Monde d’Éric Péronnard ici

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.