jan
01

DAKAR 2010 : 362 VEHICULES AU DEPART

dakar2010logo

ET MAINTENANT, CHAMPAGNE !

Les vérifications techniques et administratives se terminent en fin d’après-midi pour les pilotes et équipages du Dakar. Avant d’en découdre sur la piste, il leur reste maintenant à savourer leur réveillon dans la capitale argentine, puis le bain de foule en prévision pour la cérémonie du podium de départ, demain après-midi. Au total, 151 motos, 25 quads, 134 autos et 52 camions prendront le départ du rallye.

Le dernier acte des « vérifs » prend toujours une dimension particulière avec le défilé des grands favoris pour le titre dans les différentes catégories. La perspective d’imminentes explications invite les journalistes et spectateurs à faire le tri sur les qualités techniques et physiques des prétendants, prévoir les duels à venir, attribuer des probabilités de victoire aux uns et aux autres… Dans cette ambiance, les intéressés roulent des mécaniques et gonflent les pectoraux, avec la dose d’humilité indispensable au regard du menu à venir. Pour la catégorie motos, la modification du règlement n’empêche pas la plupart des observateurs de se focaliser sur le duel qui peut se poursuivre entre Cyril Despres et Marc Coma, vainqueurs à parts égales des quatre dernières éditions. « C’est vrai que nous avons une longue relation, réagit Despres, qui fournit également des éléments statistiques instructifs sur leur mano a mano. Pour l’instant, j’ai remporté 16 victoires en rallye raid dans ma carrière, et Marc en est à 17 depuis le rallye du Maroc. Nous sommes effectivement très proches sur la durée ». Toutefois, les pilotes de 450cc bénéficient d’une donne plus favorable avec la bride qui limite les performances des 690cc. Aujourd’hui, c’était notamment à David Casteu, engagé avec le constructeur français Sherco, et à Francisco « Chaleco » Lopez, sur qui les Italiens d’Aprilia ont misé, de livrer leurs intentions. Il faudra peut-être compter avec eux pour la définition du podium…

Sur quatre roues, les débats sont tout aussi vifs, après le passage aux « vérifs » des cinq équipages Volkswagen, qui ont accaparé l’attention dans la matinée. Au sein de l’écurie allemande, la concurrence promet déjà de belles empoignades, notamment entre Carlos Sainz et Nasser Al Attiyah. Le tenant du titre, Giniel De Villiers, qui mise sur sa constance, identifie pourtant la menace ailleurs au terme de sa réflexion : « Je crois que la BMW X3 sera bien plus dangereuse pour nous que l’année dernière, et que Stéphane Peterhansel est en meilleure position pour aller chercher la victoire. Notre plus gros challenge sera de lutter avec eux ». Du côté du Team BMW X-Raid, l’arrivée de l’homme de tous les records donne en effet une crédibilité nouvelle aux annonces ambitieuses. « Peter » estime d’ailleurs que le travail réalisé sur la voiture avec son coéquipier Nani Roma, l’autorise à viser, pourquoi pas, un dixième titre sur le Dakar : « Il est certain que ce chiffre m’attire et se refuse à moi depuis plusieurs années. Si j’y arrivais, ce serait en plus la réalisation d’un très beau challenge avec l’équipe qui nous a permis de rebondir ». Pour y parvenir, il lui faudra piéger les Race Touareg, mais aussi contenir l’Américain Robby Gordon.

Pour les pilotes de pointe comme pour les amateurs, les consignes sont à la sobriété et à la légèreté pour la confection du menu de la Saint-Sylvestre. L’année 2010 débutera par une cérémonie de podium au pied du célèbre obélisque de Buenos Aires. Ensuite, il leur faudra affronter 9000 kilomètres de routes, de pistes et de dunes à travers l’Argentine et le Chili.

(Communiqué ASO)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.