juin
02

LA FFM AU COEUR DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

LA FFM AU COEUR DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

La Journée mondiale de l’Environnement est célébrée le 5 juin de chaque année, dans plus de 100 pays. Le thème de l’année 2009 concerne le changement climatique, et les conséquences plus globales des changements environnementaux, ainsi que les réponses que les sociétés peuvent leur apporter.

La Fédération Française de Motocyclisme consciente que l’activité motocycliste, comme toute activité humaine, génère un impact sur l’environnement, cherche à établir les normes les plus adaptées aux manifestations organisées sous son égide afin d’assurer leur développement durable.

A cette occasion, elle souhaite revenir sur l’ensemble des actions qui sont entreprises tous les ans en ce domaine. Elle encourage ainsi, une prise de conscience écologique des motocyclistes.

Pour autant, la motophobie est aujourd’hui un sujet que l’on observe trop souvent.

Clairement, les contraintes environnementales et juridiques pèsent de plus en plus fort sur le développement des pratiques motocyclistes, notamment sur l’enduro.

Face à ces enjeux, il faut impérativement développer et imaginer de nouvelles réponses afin de préserver nos activités.

A ce titre, la Fédération a créé un comité chargé de l’environnement et du développement durable qui est un organe représentatif de l’ensemble des organisateurs d’épreuves et de randonnées, ainsi que des pratiquants, en particulier de « moto verte ».

Ce dernier, en collaboration avec les instances dirigeantes de la Fédération, défend leurs intérêts auprès des pouvoirs publics, des collectivités territoriales, des médias et assure la promotion d’épreuves et de pratiques respectueuses de l’environnement en sensibilisant les organisateurs et pratiquants et en formant les dirigeants de clubs.

Le comité définit notamment les actions visant à organiser des épreuves prenant en compte la protection de l’environnement ainsi que les actions visant à structurer, à défendre et à promouvoir les pratiques de balades et de randonnées tout terrain.

Dans l’objectif d’imaginer de nouvelles réponses pour garantir dans l’avenir nos activités, la FFM a choisi de lancer une réflexion générale sur le développement de la moto électrique en sport moto en organisant le 25 mars 2009 une table ronde à laquelle participaient de nombreux acteurs du sport moto, les représentants de l’industrie ainsi que les représentants de la presse spécialisée.

A cette occasion, il a notamment été fait un large tour d’horizon des nouvelles technologies proposant des alternatives aux énergies fossiles, ainsi que des difficultés que connaissent les constructeurs et importateurs dans le développement industriel de ce type de machines.

L’ensemble des intervenants a pu constater que pratiquer le sport moto avec des véhicules électriques est aujourd’hui une solution qui n’est plus utopique à moyen terme.

Dans cette optique, la Fédération a fait l’acquisition d’une moto électrique de la marque Quantya qui est à l’heure actuelle utilisée par nos Ecoles Françaises afin de sensibiliser les plus jeunes à ce nouveau mode de pratique du sport moto.

La Fédération a procédé, cette année, à un achat groupé de tapis environnement au bénéfice des Ligues, Comité Départementaux et des Clubs FFM. Ces tapis ont pour vocation de protéger les sols, avec une capacité d’absorption des fluides émanant des machines.

En outre, les 4 et 5 avril derniers, la Fédération a soutenu le travail réalisé par le Codever lors de la 16ème Journée des Chemins qui a réuni près de 2500 bénévoles venus débroussailler et nettoyer des dizaines de kilomètres de chemins ruraux et ce dans 54 département différents. Ces actions de réouverture et d’entretien ont permis de rendre à la libre circulation des centaines de kilomètres de chemins ruraux, au profit de tous les usagers. Il convient de rappeler sur ce point que nos structures affiliées contribuent activement à l’entretien des chemins depuis de nombreuses années.

Enfin, la FFM poursuit les actions menées depuis plusieurs années (Carte guidon vert, Campagne « Je roule nature », Référentiel national d’organisation des balades et randonnées, Point Rando verte – FFM) visant à rappeler l’attitude responsable de ses actions et des messages transmis à ces adhérents.

Le Service Communication FFM

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.