déc
31

DAKAR ’2010 : DEUXIÈME JOUR DE VÉRIFICATIONS À BUENOS AIRES

dakar2010logo

QUAND BUENOS AIRES VIBRE…

Durant la deuxième journée des vérifications, le public argentin a afflué vers le centre d’exposition de La Rural. L’heure des explications sur la piste approche.

Sur Fox Sports, les téléspectateurs sud-américains ont eu droit à une émission entièrement consacrée à Orlando Terranova, le pilote qui concentre tous les espoirs argentins dans la catégorie autos, au volant de sa Mitsubishi Lancer. Dans leurs éditions du jour, Clarin, La Nacion, El Pais et Diario Z par exemple, se tournent vers l’événement. Et les Portenos de tous âges prennent le chemin de La Rural, où se déroulent les vérifications techniques et administratives. Au programme, séances de dédicaces avec les pilotes, photos des motos et camions qui rentrent au parc fermé, démonstrations et animations montées par les partenaires du rallye : plusieurs dizaines de milliers de spectateurs ont déjà franchi les portes de Dakar Village pour s’imprégner de l’atmosphère.

Dans les allées, le rendez-vous est surtout primordial pour les concurrents, qui enchaînent les stands pour obtenir, au terme de ce premier parcours du combattant, le tampon autorisant à prendre le départ de la première étape. Les formalités se passent dans l’immense majorité des cas sans encombre, mais les pilotes sont aussi des créatifs. La boulette du jour est à mettre à l’actif de Kutlu Torunlar, blessé au genou en montant sur sa moto. Le Turc, collectionneur notoire de pépins, n’a rien perdu de son enthousiasme sur l’incident. Il sera bel et bien sur la piste dès vendredi, tout comme les pilotes de 450cc qui comptent sur la nouvelle réglementation pour arbitrer le duel Coma-Despres. David Frétigné, déjà 3ème en 2009, a pu officiellement déclarer ses ambitions : « Je veux prétendre à la victoire ». En camions, les équipages menés par Chagin et Kabirov, détenteurs de sept victoires dans les neuf dernières éditions se présentent quant à eux comme les grands favoris de la course. Leurs impressionnants Kamaz sont officiellement admis sur la course.

Lors de la dernière journée des vérifications, les journalistes et spectateurs présents à La Rural pourront demain voir les « grosses cotes » du Dakar. Marc Coma et Cyril Despres, même ralentis par la bride d’arrivée d’air qui est montée sur leur KTM, seront quoi qu’il arrive impliqués dans la bataille pour le titre. En autos, la confrontation entre Volkswagen et BMW X-Raid commencera également devant les caméras de télévision.

Retrouvez toutes les infos du rallye sur www.dakar.com

LA SECURITE : UN DISPOSITIF ADAPTE ET CONCERTE

La nature des terrains, la densité de population et la présence d’infrastructures sont à prendre en considération dans la définition du dispositif de sécurité.

L’aménagement de zones dédiées aux spectateurs, dont la plupart sont des habitués du sport automobile, fait l’objet d’une large campagne de prévention. Dans les domaines du contrôle de vitesse, de l’échange d’informations ou du déploiement des moyens, les équipes du Dakar ont travaillé avec les autorités des pays visités. C’est aussi grâce à une concertation permanente que le dispositif fonctionnera pendant la course, en Argentine et au Chili.

Les chiffres du dispositif

57 zones « public » sécurisées sur les 14 étapes du parcours.

25 000 gendarmes, policiers et carabiniers assureront la sécurité du public.

15 véhicules et 30 personnes de l’Agencia Nacional de Séguridad Vial (en Argentine) encadreront les déplacements parfois massifs des aficionados du rallye qui se rendront dans les zones « public ». Ils distribueront 100 000 flyers consacrés à la sécurité.

6 véhicules de l’organisation seront positionnés sur les zones « public ».

1 hélicoptère de sécurité survolera en ouverture les étapes.

Les chiffres de la communication

2 000 messages de sécurité seront diffusés par 40 stations de radio tout au long du rallye.

Une campagne de presse massive, avec des insertions consacrées aux « consignes de sécurité » dans la presse quotidienne, nationale et régionale et dans les médias spécialisés, a été développée.

350 000 flyers « sécurité » seront distribués par l’Automobile Club Argentina, Andesmar et Pullman dans les stations service et dans les gares routières sur tout l’itinéraire du rallye.

Un clip vidéo a été réalisé et sera diffusé par les chaînes de télévision ainsi que sur les sites Internet des grands médias et dans tous les bus du réseau Andesmar et Pullman.

(Communiqués ASO)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.