sept
06

« COMMENT YOUTHSTREAM GÈRE LE MOTOCROSS MONDIAL »..

Traduction via Babelfish : Comment Youthstream contrôle le championnat du monde de motocross de FIM Date : 2009-09-03 09:03 : 07 | Auteur : Youthstream FUNCHAL (PORTUGAL), 3 septembre 2009 –

Giuseppe Luongo est le président de Youthstream, la compagnie favorisant le championnat du monde de motocross au nom de la FIM. En tant qu’instigateur, Youthstream a son propre type de gestion du sport. Cette entrevue donne une idée de la façon dont Youthstream développe la série de motocross la plus importante dans le monde.

Sélection du meilleur par une structure de pyramide Q : Le championnat du monde semble être une série exclusive à la laquelle pas beaucoup peuvent accéder. Ce concept est-il correct ?

A : C’est comment il devrait être, le championnat du monde est le dessus de la pyramide avec une base des championnats continentaux. Fondamentalement le championnat du monde, qui est concurrentiel à 360 degrés pour les cavaliers visant le championnat et pour les équipes souhaitant rester dans le pré, est pour l’élite, le meilleur, il n’est pas pour chacun. D’une part les championnats continentaux, qui sont la base pour écrire le championnat du monde, sont ceux où tous les cavaliers peuvent participer. Le championnat du monde doit être seulement pour le `crème de la crème’; les meilleurs cavaliers, les meilleures équipes, les meilleures motocyclettes, etc. Il est tout à fait compréhensible je pensent. Je n’ai rapidement jamais vu un jeune (ou vieux pour cette matière) et l’emballage doué d’arrêt de cavalier dû à l’acceptation dans le championnat du monde de motocross de FIM.

Q : Y a-t-il un risque à rester court avec des équipes et des cavaliers en adoptant cette idée de gestion ?

A : Pour avoir l’élite rassemblée dans le championnat du monde de motocross de FIM, il signifie qu’il y a un choix à partir d’un plus grand groupe. Plus le niveau moyen est élevé, plus la concurrence est d’entrer dans le championnat du monde dure, mais à la fin par groupe d’équipes sera toujours trouvé. En 2010 Youthstream veut avoir moins d’équipes à mesure que ceci augmentera la qualité de l’emballage, et pas en raison de la crise.

Q : 40 cavaliers à la porte ?

A : Quand nous plaçons la règle de 40 cavaliers sur la porte et la règle de la qualification chauffe le samedi, nous avons immédiatement vu une augmentation de la concurrence et une meilleure réponse des ventilateurs qui peuvent profiter de l’emballage de samedi. Cette règle demeure en vigueur mais nous voudrions concentrer le MX1 dans 30 cavaliers supérieurs choisis pour maintenir le niveau plus homogène. Le début MX1 du moto 1 chez Mallory cette année

Q : Pourquoi seulement le MX1 ?

A : La classe MX2 est une sorte de « échelle » à obtenir au MX1 et il y a beaucoup de cavaliers avec une bonne vitesse, et il y a sept ou huit cavaliers venant du championnat continental chaque année. La classe MX1 est le point de la pyramide, elle est exclusivement pour un groupe de cavaliers qui sont passés par un choix dur et il y a juste uns qui ont les qualifications nécessaires à concurrencer à ce niveau les machines 450cc. En outre, le MX2 est une classe pour de plus jeunes cavaliers qui doivent mûrir et acquérir un peu plus d’expérience avant l’entrée dans la classe MX1, il ne semble aucun raisonnable pour qu’un cavalier reste pour toujours dans la classe MX2, une fois qu’ils sont prêts ils se relèvent au MX1 pour montrer leur pleine capacité de la série de motocross la plus concurrentielle dans le monde. La philosophie du sport est de casser les limites, regardent la façon dont le boulon d’Usain de sprinter de la Jamaïque casse tous les disques dans le fonctionnement, nous ne veulent pas que les cavaliers se coincent dans un endroit quand il y a une chance d’aller plus loin, c’est pourquoi nous avons présenté la limite d’âge dans le MX2. MX1 et MX2 doivent avoir leurs différences, là ne sont aucun sport dans le monde où deux championnats sont pratiquement identiques.

Q : Cette nouvelle règle préoccupe-t-elle les équipes qui doivent remplacer des cavaliers pour cette raison ?

A : Il n’y a aucune nouvelle règle. Les équipes remplacent sans interruption des cavaliers, elles sont employées à celle. Nous avons annoncé cette règle en décembre 2007, je présumons que chacun a eu l’heure de s’organiser pour 2010. Elle toute bout vers le bas au fait que quelques équipes fonctionnent bien, et quelques autres ne font pas – et ceux qui ne font pas, ne méritent pas d’emballer dans le championnat du monde.

Q : Que voulez-vous dire quand vous parlez au sujet de la structure de pyramide ?

A : Nous favorisons non seulement le championnat du monde de motocross de FIM mais motocross généralement nous avons notre gestion écartée partout une série de championnats qui sont utiles pour garder l’élevage de sport. La base de la pyramide consiste en championnats continentaux 65cc et 85cc, les 125 2T ou les 150 4T, et l’EMX2 européen (250 4T), Youthstream contrôle les championnats européens de motocross. Ces séries créent beaucoup de nouveaux talents, exposition de statistiques beaucoup de jeunes cavaliers dans le motocross de FIM et les championnats du monde de Supercross viennent de ces championnats. Les cavaliers de la série européenne d’UEM concurrencent des circuits de qualité une bonne organisation. Musquin, Roczen et Paulin sont juste quelques grands cavaliers et professionnels vrais qui ont pu exprimer leur talent par un championnat continental, maintenant ils emballent dans la classe MX2 et sont sur leur chemin à MX1 – le point de la pyramide. Il y a plus venant pour l’année prochaine (Herlings, Brakke, et d’autres).

Q : Le dopage peut être un raccourci à traverser ces rangs.

A : Après avoir été un cavalier moi-même, je suis fier de nos cavaliers, je suis respectueux du dur labeur et des sacrifices qu’ils font pour le faire, et j’ai honte quand j’entends un tel bavardage et des personnes sous-estimant leurs efforts. La FIM est très transparente dans cette matière, faisant des commandes et communiquant les résultats par l’intermédiaire d’un communiqué de presse, qui est naturellement disponible pour que chacun lise. Quand un cavalier a été trouvé positif à prendre les substances interdites qu’elles toujours ont été fortement punies, car elles devraient être. Parler n’enduisant quand il y a aucune évidence est juste un bavardage qui porte préjudice à notre sport. Je crois que ces rumeurs sont répandues par ceux qui sont moins douées et compensent leur manque de talent avec l’effort. Ainsi il est normal que les cavaliers avec moins de talent soient plus fatigués à la fin d’une course que ceux avec plus de talent et emploie moins d’effort. Alors nous obtenons les journalistes non professionnels qui emploient ce bavardage pour créer leur histoire. Giuseppe Luongo avec le Président Vito Ippolito de FIM, vice-président Jean Pierre Mougin de FIM et Président Wolfgang Srb de FIM/CMS Le fantôme de la crise

Q : Que diriez-vous des équipes stoppant en raison de la crise ?

A : Je voudrais savoir qui les équipes sont qui stoppent. Pour être honnête chaque année il y a une soi-disant « crise » que certains se plaignent au sujet de ou emploient pour justifier des problèmes. Même les équipes de football se plaignent en dépit de avoir des centaines de spectateurs de milliers et des millions des droites de TV. Pour les équipes il est nécessaire de travailler sans interruption si elles veulent maintenir leur tache dans cette série, stoppant n’est pas dû à une certaine sorte de crise, il est un signe que le renonceur n’a pas les qualifications à continuer. S’il y avait cette crise puis l’instigateur aurait les mêmes problèmes que les équipes parce que plusieurs des commanditaires sont les mêmes ! Comme vous pouvez voir que c’est un moment difficile mais nous sommes loin d’avoir des ennuis, et je franchement ne vois aucun arrêt principal d’équipe.

Q : Y a-t-il un exemple que vous pouvez mentionner ?

A : Oui il y a, le changement de fabricant de Claudio De Carli et son équipe est une question importante de l’année ; Je suis heureux de voir que quand une équipe professionnelle perd une occasion elles trouvent des autres. Ceci démontre que dans le championnat du monde de motocross de FIM ceux qui fonctionnent bien peuvent continuer et même entrer en avant leurs affaires. Beaucoup de nouveaux commanditaires sont venus en 2009 équipes supérieures de soutien ; Casino Bonver avec le TM, bienvenue vers Istanbul avec Kawasaki, TEKA avec Suzuki, Red Bull en présence de Yamaha De Carli sur ceux qui étaient déjà ; Red Bull avec KTM et monstre avec Yamaha et CAS Honda. Le peloton de De Carli gagnant le titre MX1 avec Cairoli se déplacera à KTM en 2010 Interaction juste avec les équipes

Q : Comment Youthstream a-t-il affaire avec les équipes de championnat du monde ?

A : Le dialogue continu est la base de notre relation. Au je du Prix grand passe le temps parlant avec des représentants des équipes et le fabricant, plus Youthstream a un département consacré avoir affaire avec les équipes en termes de sport et la gestion, y compris le pré et les infrastructures. Chaque équipe simple est importante pour nous, chaque équipe simple a des droits et devoirs. Le processus est transparent et il n’y a plus les vieilles interférences qui opprimaient les pelotons plus petits.

Q : Arrêt l’action de Youthstream est-elle ces interférences ou l’instigateur reste-t-il neutre ?

A : Nous avons le devoir pour favoriser le championnat dans l’equitabilité, et quand cette equitabilité est en danger nous avons le devoir à agir. De nos jours nous travaillons pour soutenir les équipes expérimentées contre les décisions de quelques fabricants qui voudraient plus jeune et particulièrement des équipes plus riches pour les remplacer. Ce n’est pas un choix juste, nous n’admettra pas que des équipes commises de championnat du monde de long temps seront forcées d’arrêter leurs activités pour aucune raison. Une de nos responsabilités est de protéger les travaux que nous avons créés au cours des cinq dernières années avec l’évolution du championnat du monde de motocross de FIM, et en même temps nous gardons les équipes plus âgées et plus établies nous sommes heureux de faire nous joindre à quelques nouvelles équipes professionnelles. Au moment où nous avons environ 30 équipes prêtes à emballer dans le championnat 2010 du monde, avec leurs budgets couverts et avec leur équipement prêt à aller, c’est un nombre suffisant pour courir un bon championnat du monde. Je crois qu’avec cette installation tous les bons cavaliers de 15 à 30 années auront sûrement leur endroit. La monte dans le championnat du monde est un travail bien payé

Q : Un cavalier peut-il faire une vie hors du motocross professionnel ?

A : Une fois que vous appelez quelque chose « professionnel » il moyen qu’il doit te fournir les moyens de survivre et c’est le cas du motocross professionnel. De nos jours tous les cavaliers sont entrés par notre système des équipes officiellement approuvées ont un salaire aller d’une base de l’euro 20.000 jusqu’à une crête de l’euro 800.000, bien que nous poussions pour avoir un salaire minimum de l’euro 24.000. Regarder en arrière il y a quelques années la plupart des cavaliers étaient des privateers sans salaire et plus ont dû couvrir leurs propres dépenses. Il est normal que chacun veuille plus, mais si un cavalier est rapide alors il peut faire une vie confortable avec le motocross, tout l’haut rapide et les jeunes cavaliers venants entament immédiatement une structure professionnelle avec de bons contrats ; voir Musquin, Roczen, Paulin, Herlings, etc.

Q : Un cavalier peut-il sentir en sécurité quand il réalise son travail alors ?

A : Malheureusement les sports mécaniques portent un taux de risque mais nous faisons notre meilleur pour le réduire. D’abord de tout sur nos voies il y a tous les services médicaux nécessaires demandés par les règlements de FIM, ce qui est la base pour garantir la sûreté. En outre Dr. Scevola, mobile de Clinica, mène à bien de excellents travaux à tous les événements. Puisque nous contrôlons le championnat du monde que nous avons toujours coopéré avec les organisateurs locaux à enlever des arbres et des pierres, nous avons présenté la fabrication de sûreté, nous avons déplacé les secteurs pour le public plus loin loin pour augmenter leur sûreté, nous avons éliminé la poussière, etc. Si pendant un jour nous aurons l’appui de tous les fabricants, pas simplement KTM, nous pourrions même engager un personnel de secours médical professionnel suivant la série entière avec leur unité mobile.

Q : D’où est-ce que les nombreux dommages vous eu sont cette année venant ?

A : Tandis que le championnat du monde a seulement 15 courses, qui sont courues sur les lieu de rendez-vous fortement organisés et maintenus, le calendrier d’un cavalier professionnel est plein des événements, environ 35 par an. C’est un trop grand nombre parce que la plupart de ces courses sont courues sur les voies insatisfaisantes n’ayant aucun entretien ou équipement. 70% des dommages des cavaliers de championnat du monde est venu des événements de stages de formation, nationaux et/ou internationaux. MX1 a plus de dommages que MX2 parce que les 450 vélos sont trop lourds et trop puissants ; c’est quelque chose pour que les fabricants pensent environ. Commandite la pensée aux affaires

Q : Une partie du travail de l’instigateur présente l’argent de la série par l’intermédiaire des commanditaires. Que Youthstream a-t-il fait dans cet aspect ?

A : Youthstream se rend bien compte de ce besoin. Je peux brièvement énumérer certaines des compagnies multinationales investissant dans le championnat du monde en raison de notre travail promotionnel : Red Bull, énergie de monstre, Teka, Hyundai, Braun, Rockstar, bienvenue vers Istanbul et casino Bonver tout sont entrés la série où ils peuvent voir des opportunités commerciales. Il y a beaucoup comme eux, et aucun de eux ne part, elles renforce réellement leur présence à l’avenir. L’année prochaine nous aurons d’autres grands commanditaires joindre des forces avec nous et avec deux autres équipes. Notre travail est de créer un plus grand et meilleur championnat du monde avec de plus en plus la TV et la couverture médiatique, nous avons créé une grande étape où les fabricants, les équipes et les cavaliers peuvent se montrer et attirer les commanditaires importants, et nous voulons continuer d’améliorer ceci. Maintenez dans l’esprit qu’il y a seulement 10 ans la majorité de cavaliers étaient des privateers et quelques équipes ont eu un personnel de 2 – 6 personnes travaillant pour elles d’un fourgon d’un maximum de 6 à 8 mètres, aujourd’hui la plupart des équipes ont 10 à 20 personnes travaillant pour elles, 1 semi-camion au minimum (18 mètres) et dans beaucoup de cas les équipes ont un deuxième semi-camion pour leur hospitalité.

Q : Événements d’outre-mer ?

A : Il croit personnellement que pour la valeur du championnat du monde de motocross de FIM les événements d’outre-mer sont très importants, il est essentiel m’aller aux marchés d’élevage où il y a des possibilités de beaucoup de spectateurs et de la possibilité pour attirer plus et une plus grande variété de commanditaires, nous crois qu’elle est positive pour les équipes et pour participer tout au championnat du monde – mais les fabricants japonais font lancer fort contre ceci, et c’est inacceptable parce qu’en réalité ils emploient le championnat du monde pour favoriser leurs produits partout dans le monde et pour développer leur moto, mais d’autre part ils indiquent aux équipes qu’ils ont seulement un `budget’. européen.

Q : Que rêvez-vous pour le motocross au cours du futur 10 ans ?

A : Vous devez prendre ceci juste comme mes rêves : Pour avoir 18 événements grands de Prix comprenant les Etats-Unis et/ou le Brésil et/ou la Russie et/ou la Chine et/ou l’Inde et/ou l’Indonésie et/ou l’Australie et/ou l’Afrique du Sud, et 12 en Europe. Pour voir 12 équipes dans MX1 et 15 dans MX2 tout avec 2 cavaliers. Pour voir tous les fabricants officiellement actuels avec 1 équipe dans MX1 et 1 équipe dans MX2. Pour avoir l’assurance de phase de TV pas en Europe, dans le Moyen-Orient et en Asie, mais en couvrant à la place les cinq continents comme nous avons déjà avec l’assurance de phase mondiale sur l’Internet par l’intermédiaire de Freecaster. Pour avoir au moins un grand commanditaire par équipe aimez TEKA, Red Bull, Braun, Hyundai, casino Bonver, monstre, Arcese, Mormaii et bienvenue à Istanbul. Pour augmenter la qualité des infrastructures et de la bienvenue pour les ventilateurs aux événements grands de Prix. Pour avoir un allumeur et un vélo moins puissant pour le MX1 classez de sorte que les cavaliers puissent apprécier et jeu sur le vélo et permettre au tour de cavalier le vélo, et pas le tour de vélo le cavalier ! Si vous me donnez une baguette magique je ferai ceci aujourd’hui, mais nous n’avons pas une baguette magique donc que nous devons tout travailler très dur ensemble à peut-être un jour réalisons ces goals. »

Bref je résume : « 1 Homme, 1 Vision.. »..

« How Youthstream manages the FIM Motocross World Championship

Date: 2009-09-03 09:03:07 | Author: Youthstream

FUNCHAL (PORTUGAL), 3 September 2009 – Giuseppe Luongo is the President of Youthstream, the company promoting the Motocross World Championship on behalf of the FIM. As a promoter, Youthstream has got its own type of management of the sport. This interview gives an idea of how Youthstream is developing the most important Motocross series in the World.

Selecting the best through a pyramid structure

Q: The World Championship seems to be an exclusive series which not many can access. Is this concept correct?

A: This is how it should be, the World Championship is the top of the pyramid with a base of Continental Championships. Basically the World Championship, which is competitive at 360 degrees both for the riders aiming at the Championship and for the teams wishing to remain in the paddock, is for the elite, the very best, it is not for everyone. On the other hand the Continental Championships, which are the base to enter the World Championship, are those where all riders can participate. The World Championship must be only for the ‘crème de la crème’; the best riders, the best teams, the best motorbikes, etc. It is quite understandable I think. I have never seen a young (or old for that matter) fast and talented rider stop racing due to not being accepted in the FIM Motocross World Championship.

Giuseppe Luongo, the Youthstream President

Q: Is there a risk to remain short with teams and riders by adopting this idea of management?

A: To have the elite brought together in the FIM Motocross World Championship, it means that there is a selection from a larger group. The higher the average level, the harder the competition is to get into the World Championship, but in the end a group of teams will always be found. In 2010 Youthstream wants to have less teams as this will increase the quality of racing, and not because of the crisis.

Q: 40 riders at the gate?

A: When we set the rule of 40 riders on the gate and the rule of the qualifying heats on Saturday, we immediately saw an increase of competition and a better response from the fans who can profit of Saturday’s racing. This rule remains in force but we would like to concentrate the MX1 into 30 selected top riders to keep the level more homogeneous.

The start of the MX1 moto 1 at Mallory this year

Q: Why only the MX1?

A: The MX2 class is a sort of “ladder” to get to the MX1 and there are a lot of riders with a good speed, and there are seven or eight riders coming from Continental Championship every year. The MX1 class is the point of the pyramid, it is exclusively for a group of riders who have gone through a tough selection and there are just a few who have the necessary skills to compete at this level with the 450cc machines. Furthermore, the MX2 is a class for younger riders who need to mature and gain a bit more experience before moving into the MX1 class, it makes no sense for a rider to stay forever in the MX2 class, once they are ready they should move up to the MX1 to display their full potential in the most competitive Motocross series in the world. The philosophy of the sport is to break the limits, look at how the sprinter Usain Bolt of Jamaica is breaking all records in running, we do not want riders to get stuck in one place when there is a chance to go further, this is why we introduced the age limitation in the MX2. MX1 and MX2 need to have their differences, there is no sport in the world where two championships are practically the same.

Q: Is this new rule troubling the teams who have to replace riders because of this?

A: There is no new rule. Teams continuously replace riders, they are used to that. We announced this rule in December 2007, I presume everyone had the time to organize themselves for 2010. It all boils down to the fact that some teams work well, and some others do not – and those who do not, do not deserve to race in the World Championship.

Q: What do you mean when you speak about the pyramid structure?

A: We promote not only the FIM Motocross World Championship but Motocross in general, we have our management spread all over a series of Championships which are useful to keep the sport growing. The base of the pyramid consists in the Continental Championships 65cc and 85cc, the 125 2T or the 150 4T, and the European EMX2 (250 4T), Youthstream manages the European Motocross Championships. These series create a lot of new talents, statistics show many young riders in the FIM Motocross and Supercross World Championships come from these Championships. The riders of the UEM European series compete quality circuits with a good organization. Musquin, Roczen and Paulin are just a few great riders and true professionals who have been able to express their talent through a Continental Championship, now they race in the MX2 class and are on their way to MX1 – the point of the pyramid. There are more coming for next year (Herlings, Brakke, and others).

Q: Doping can be a shortcut to break through these ranks.

A: Having been a rider myself, I am proud of our riders, I am respectful of the hard work and sacrifices they do to make it, and I am ashamed when I hear such gossip and of people underestimating their efforts. The FIM is very transparent in this matter, making controls and communicating the results via a press release, which is of course available for everyone to read. When a rider has been found positive to taking forbidden substances they have always been heavily punished, as they should be. Talking about doping when there is no evidence is just gossip that is detrimental to our sport.

I believe that these rumors are spread by those who are less talented and compensate their lack of talent with effort. So it’s normal that riders with less talent are more tired at the end of a race than those with more talent and use less effort. Then we get the unprofessional journalists who use this gossip to create their story.

Giuseppe Luongo with FIM President Vito Ippolito, FIM Vice President Jean Pierre Mougin and FIM/CMS President Wolfgang Srb

The ghost of the crisis

Q: What about the teams quitting because of the crisis?

A: I would like to know who the teams are who are quitting. To be honest every year there is a so called “crisis” which some people complain about or use to justify problems. Even football teams complain despite having hundreds of thousands spectators and millions from the TV rights. For the teams it is necessary to work continuously if they want to keep their spot in this series, quitting is not due to some sort of crisis, it is a sign that the quitter does not have the skills to continue. If there was this crisis then the Promoter would have the same problems as the teams because many of the sponsors are the same! As you can see it is a difficult moment but we are far from being in trouble, and I frankly do not see any major team stopping.

Q: Is there an example you can mention?

A: Yes there is, the manufacturer change of Claudio De Carli and his team is an important issue of the year; I am happy to see that when a professional team loses an opportunity they find another. This demonstrates that in the FIM Motocross World Championship those who work well can continue and even go forward with their business.

Many new sponsors came in 2009 supporting top teams; Casino Bonver with TM, Welcome to Istanbul with Kawasaki, TEKA with Suzuki, Red Bull with Yamaha De Carli on top of those who were already present; Red Bull with KTM and Monster with Yamaha and CAS Honda.

The De Carli squad winning the MX1 Title with Cairoli will move to KTM in 2010

Fair interaction with the teams

Q: How is Youthstream dealing with the World Championship teams?

A: The continuous dialogue is the base of our relation. At the Grand Prix’s I spend time talking with representatives of teams and manufacturer, plus Youthstream has a dedicated department dealing with the teams in terms of sport and business administration, including paddock and infrastructures. Each single team is important to us, each single team has rights and duties. The process is transparent and there are no longer the old interferences which used to oppress the smaller squads.

Q: Is Youthstream acting to stop these interferences or does the promoter remain neutral?

A: We have the duty to promote the Championship in fairness, and when this fairness is in danger we have the duty to act. These days we are working to support the experienced teams against the decisions of some manufacturers that would like younger and especially richer teams to replace them. This is not a fair selection, we will not allow that committed long time World Championship teams will be forced to stop their activities for no reason. One of our responsibilities is to protect the jobs we have created over the last five years with the evolution of the FIM Motocross World Championship, and at the same time we keep the older and more established teams we are happy to have some new professional teams join us.

At the moment we have around 30 teams ready to race in the 2010 World Championship, with their budgets covered and with their equipment ready to go, this is a sufficient number to run a good World Championship. I believe that with this set up all the good riders from 15 to 30 years old will surely have their place.

Riding in the World Championship is a well paid job

Q: Can a rider make a living out of professional Motocross?

A: Once you call something “professional” it mean it must provide you with the means to survive and this is the case of professional Motocross. Nowadays all riders entered through our system of Officially Approved Teams have a salary going from a base of 20,000 euro until a peak of 800,000 euro, though we are pushing to have a minimum salary of 24,000 euro. Looking back at some years ago most of the riders were privateers without salary and most had to cover their own expenses. It’s normal that everyone wants more, but if a rider is fast then he can make a comfortable living with Motocross, all the fast up and coming young riders immediately enter into a professional structure with good contracts; see Musquin, Roczen, Paulin, Herlings, etc.

Q: Can a rider feel safe when he does his job then?

A: Unfortunately the mechanical sports carry a rate of risk but we do our best to reduce it. First of all on our tracks there are all the necessary medical services requested by the FIM regulations, which is the base to guarantee the safety. Furthermore Dr. Scevola, Clinica Mobile, is carrying out an excellent work at all the events. Since we manage the World Championship we have always cooperated with the local organizers to remove trees and stones, we have introduced the safety netting, we have moved the areas for the public further away to increase their safety, we have eliminated the dust, etc. If one day we will have the support of all manufacturers, not just KTM, we could even hire a professional medical backup staff following the whole series with their mobile unit.

Dr. Moreno Scevola in action

Q: Where are the many injuries you had this year coming from?

A: While the World Championship has only 15 races, which are run on highly organized and maintained venues, the calendar of a professional rider is full of events, around 35 a year. This is too many because most of these races are run on inadequate tracks having no maintenance or facilities. 70% of the World Championship riders’ injuries came from training sessions, National and/or International events. MX1 has more injuries than MX2 because the 450 bikes are too heavy and too powerful; this is something for the manufacturers to think about.

Sponsors thinking of business

Q: Part of the promoter’s work is introducing money in the series via the sponsors. What has Youthstream done in this aspect?

A: Youthstream is well aware of this need. I can briefly list some of the multinational companies investing in the World Championship because of our promotional work: Red Bull, Monster Energy, Teka, Hyundai, Braun, Rockstar, Welcome to Istanbul and Casino Bonver have all entered the series where they can see business opportunities. There are many like them, and none of them are leaving, they are actually reinforcing their presence for the future. Next year we will have other big sponsors joining forces with us and with other two teams.

Our work is to create a bigger and better World Championship with more and more TV and media coverage, we have created a great stage where manufacturers, teams and riders can show themselves and attract important sponsors, and we want to continue improving this. Keep in mind that only 10 years ago the majority of riders were privateers and some teams had a staff of 2 – 6 people working for them from a van of a maximum of 6 to 8 meters, today most teams have 10 to 20 people working for them, a minimum of 1 semi-truck (18 meters) and in many cases teams have a second semi-truck for their hospitality.

Q: Overseas events?

A: I personally believe that for the value of the FIM Motocross World Championship the overseas events are very important, it’s essential to go to growing markets where there are possibilities of many spectators and the possibility to attract more and a wider variety of sponsors, we believe it’s positive for the teams and for all participating in the World Championship – but the Japanese manufacturers are making a strong lobbing against this, and this is unacceptable because in reality they use the World Championship to promote their products all over the world and develop their motorcycle, but then they tell the teams that they only have a ‘European budget’.

Q: What do you dream for the Motocross over the future 10 years?

A: You have to take this just as my dreams:

To have 18 Grand Prix events including USA and/or Brazil and/or Russia and/or China and/or India and/or Indonesia and/or Australia and /or South Africa, and 12 in Europe.

To see 12 teams in MX1 and 15 in MX2 all with 2 riders.

To see all the manufacturers officially present with 1 team in MX1 and 1 team in MX2.

To have the live TV coverage not in Europe, in the Middle East and in Asia, but instead covering the five continents like we already have with the worldwide live coverage on Internet via Freecaster.

To have at least one big sponsor per team like TEKA, Red Bull, Braun, Hyundai, Casino Bonver, Monster, Arcese, Mormaii and Welcome to Istanbul.

To increase the quality of the infrastructures and the welcome for the fans at Grand Prix events.

To have a lighter and less powerful bike for the MX1 class so that riders are able to enjoy and play on the bike and allow the rider ride the bike, and not the bike ride the rider!

If you give me a wand I will do this today, but we do not have a wand therefore we have to all work very hard together to maybe one day achieve these goals. »

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.