juil
24

TEAM KRT : GRAND PRIX DE RUSSIE

Weekend en demie teinte pour KRT en Russie

Le Kawasaki Racing Team a fait un long voyage pour rejoindre la Russie, qui accueillait la onzième épreuve du Championnat du Monde de Motocross. Une fois de plus la pluie s’est invitée et a perturbé le déroulement de l’épreuve, qui a été un gros succès populaire pour le retour de la discipline dans le pays dix ans après le dernier GP de Russie.

En 2002 la course avait été organisée dans la banlieue de Moscou, et restera pour toujours dans l’histoire de KRT puisque Michael Maschio y avait décroché le titre mondial 125. Cette fois c’est à 400 kilomètres au Nord Est de la capitale Russe que se tenait l’épreuve, sur une nouvelle piste que les teams ont rejointe directement depuis la Lettonie.

Malheureusement et pour la septième fois d’affilée la pluie a perturbé le déroulement de l’épreuve, de nombreuses averses détruisant la piste tout au long de la journée de samedi. Boueuse pour les qualifications, la piste a posé quelques soucis à Gautier Paulin et Xavier Boog qui n’ont pu faire mieux que décrocher les septièmes et huitièmes places sur la grille de départ.

Le retour du soleil et la présence de 45000 spectateurs venus assister à l’épreuve ont changé la donne dimanche, sans que cela n’impacte les résultats des pilotes KRT. Au premier départ Gautier et Xavier se sont touchés les guidons, Gautier parvenant à limiter les dégâts en revenant au septième rang. S’accrochant avec un autre pilote peu après le second départ il est une fois encore une fois revenu septième, des résultats qui le laissent quatrième au championnat.

Victime de deux chutes au cours de la première manche, la seconde étant assez violente pour laisser quelques traces et le repousser au quatorzième rang, Xavier a serré les dents en seconde manche pour accrocher une neuvième place qui lui permet de se maintenir au septième rang du Mondial MX1.

Gautier Paulin : « Ce fut un long voyage, mais une fois arrivés à Semigorje nous avons trouvé une piste superbe sous le soleil. La pluie du samedi a tout compliqué, ma qualification ne fut pas trop bonne mais cela n’était pas trop handicapant pour le départ. Au premier départ on s’est touchés avec Xavier, et je suis rapidement revenu septième ; c’était dur de faire la différence sur la piste, je n’ai pas pris un bon rythme et j’en suis resté là. Au second départ Desalle qui était à mes côtés a anticipé le baisser de grille et cela m’a déconcentré ; au second virage je me suis accroché avec Simpson, puis j’ai fait quelques bons tours qui m’ont permis de revenir septième. Les résultats ne sont pas vraiment ce que j’espérais, la dynamique est moins bonne qu’en début de saison, mais on va continuer à travailler pour retrouver le chemin des podiums.»

Xavier Boog : « Samedi les conditions météorologiques changeant continuellement ont compliqué les choses, heureusement il a fait beau samedi et la piste a bien séché. C’était vraiment défoncé, je suis très mal parti dans les deux manches car je me suis fait serrer à deux reprises et j’ai du couper au premier virage. Je suis tombé deux fois en première manche, la seconde à la réception d’un saut dans les ornières m’a secoué ; quand j’ai fait le tour de reconnaissance pour la seconde manche j’ai senti que ce serait dur, car j’avais mal un peu partout et je limite la casse avec un top dix. »

François Lemariey : « Ce GP de Russie a été dans la ligné de celui de Lettonie, on attendait mieux au niveau des résultats et il va maintenant falloir analyser ceux ci pour trouver des solutions. Tout le monde travaille dur dans le but d’atteindre des podiums, et quand les conditions sont dures après un long voyage c’est un peu frustrant ; mais notre motivation reste intacte, et on va préparer les cinq derniers GP dans le même état d’esprit.»

(Communiqué : Mediacross)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.