oct
13

MOTOCROSS FRANÇAIS FÉMININ : LE RIDEAU EST TOMBÉ SUR LE CHAMPIONNAT 2011

LE RIDEAU EST TOMBÉ SUR LE CHAMPIONNAT 2011

Le Championnat de France de Motocross Féminin s’est refermé ce week-end à Château Gontier, en Mayenne, sur une nouvelle victoire de Livia Lancelot. Titrée la semaine précédente, elle devance au classement final Justine Charroux et Eléonore Valat.

UNE SAISON RECORD POUR LANCELOT
En remportant les trois manches de l’ultime épreuve, Livia Lancelot assoit encore plus son statut de numéro une du motocross féminin français. Au terme d’une saison quasi parfaite, le bilan de la pilote Kawasaki est assez impressionnant. En s’imposant sur les 9 épreuves du championnat, elle établie un nouveau record. Cette performance est d’autant plus remarquable que L. Lancelot a également réalisé la pôle sur toutes les séances d’essais chronométrées de cette saison. Elle a franchi la ligne
d’arrivée en tête 26 fois sur 27 ! Seule Justine Charroux s’est appropriée une victoire de manche à Buzy. Livia Lancelot inscrit donc 672 points au classement sur 675 possibles.

DES OUTSIDERS EN BAGARRE
Pour cette ultime épreuve de la saison, Justine Charroux et Tania Satchwell complètent le podium, Jessie Joineau échouant aux portes de celui-çi. Eléonore Valat termine en 5ème position et devance Manon Giroix au classement final. Elle grimpe sur la dernière marche du podium du Championnat puisque Justine Charroux était assurée de la place de Vice Championne de France. Manon Giroix quitte le MXF 2011 à la 4ème place alors que Jessie Joineau complète le top 5 pour sa première saison à ce niveau.

UNE DISCIPLINE D’AVENIR
Malgré la domination de Livia Lancelot sur la discipline, le MXF poursuit son évolution et démontre à chaque rendez-vous son intérêt sportif et populaire. Les pilotes répondent présentes en nombre sur les différentes étapes du championnat. Leurs qualités techniques évoluent rapidement, assurant ainsi des courses disputées et attractives. L’encadrement de la discipline par la FFM et la formation des pilotes mise en place notamment au travers des écoles de pilotage labellisées, permettent d’accompagner les jeunes pilotes ainsi que les meilleures de la discipline vers le haut niveau, national ou international. La place de Vice-Championne de France et la 5ème place décrochée en mondial par Justine Charroux à Lacapelle Marival en sont le
parfait exemple.

Le Service Communication FFM

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.