juin
06

GP DE FRANCE DE MX : LES RÉACTIONS DES TEAMS KAWASAKI

TEAM KRT GRAND PRIX DE FRANCE

Xavier Boog au pied du podium

Cinquième épreuve de la saison, le Grand Prix de France a permis à Xavier Boog de se libérer au niveau mondial puisqu’il termine au pied du podium MX1 au terme d’une excellente journée. Pénalisé par une première manche assez terne, Jonathan Barragan se classe lui douzième.

Cadre traditionnel du Mondial, le circuit de St Jean d’Angely a offert deux visages, après qu’un violent orage samedi soir se soit abattu sur une région marquée par deux mois de sécheresse absolue. Ce fut un bien pour la piste, qui après un énorme travail de la part des organisateurs était parfaite pour le départ de la première manche ! Auteur d’un excellent départ sur la Kawa 2012 qu’il étrennait en piste, Xavier allait faire une course quasi parfaite en s’accrochant très vite à une quatrième place qu’il n’allait plus quitter. Moins percutant, son second départ le reléguait en onzième position ; revenu neuvième, il allait partir à la faute après cinq tours de piste et se retrouvait treizième ! Tenant une fois de plus une bonne cadence, Xavier revenait jusqu’à la septième place en signant d’excellents temps chronos et arrachait la quatrième place du GP, son meilleur résultat de la saison.

Mal parti en première manche et seulement vingt et unième au premier passage, Jonathan Barragan n’allait parvenir à trouver un bon rythme, et se classait quinzième au terme d’une course sans saveur. Sa seconde manche sera d’un autre acabit, puisqu’il s’y classera sixième juste devant son équipier.

Xavier Boog : « Ce fut un bon week-end pour moi, j’ai fait deux bonnes manches en tenant un bon rythme. En première manche peut-être que je n’y ait pas assez cru pour rester avec le trio de tête, et en seconde j’ai pris un moins bon départ avant de chuter après quelques tours. Mais je suis bien revenu, sur la fin de manche je roulais vraiment bien. Je suis content car j’ai roulé libéré, c’est le premier GP ou je me sens si bien sur la moto et j’espère que cela va continuer les week-ends à venir. »

Jonathan Barragan : « Rien n’a vraiment été en première manche, j’ai pris un mauvais départ et ensuite je n’ai jamais trouvé le bon rythme si bien que je ne termine que quinzième. Cela s’est mieux passé en seconde manche, j’ai pris un meilleur départ ce qui m’a permis de signer un top six, mon meilleur résultat depuis la Bulgarie. J’espère que les GP à venir vont me permettre de me rapprocher du podium. »

François Lemariey : « On n’est pas passé loin de notre second podium, et c’est une satisfaction pour nous de voir que Xavier a passé un cap ce week-end. Sa petite faute lui coute le podium, mais cela finira par arriver. On va pouvoir continuer à travailler dans le bon sens, c’est bon pour le moral du team. Jonathan a eu un week-end plus compliqué, avec une première manche très discrète et une seconde ou il montre qu’il peut rouler dans le top cinq. On espère que le déclic va se produire aussi chez lui. »

GRAND PRIX DE FRANCE / TEAM CLS MONSTER ENERGY PRO CIRCUIT KAWASAKI

Tommy Searle offre la victoire au team
Rentré fracassante de Ben Townley

Tommy Searle a choisi le Grand Prix de France pour offrir au team Kawasaki CLS Pro Circuit son premier succès de l’année, un fantastique cadeau pour Jean Jacques Luisetti et toute l’équipe. Et Ben Townley n’a pas été en reste pour son retour, accrochant la cinquième place du GP jusqu’à ce qu’un adversaire ne provoque sa chute dans le dernier tour de course !

Trois ans après s’être imposé sur ce même circuit de St Jean d’Angely, Tommy Searle a donc récidivé après avoir bien travaillé avec le team pour régler au mieux les suspensions. Dimanche matin, sur une piste détrempée la veille au soir par un violent orage, le team a trouvé les réglages qu’il fallait pour que Tommy soit en parfaite confiance sur la moto. Quelques petites erreurs en première manche l’empêcheront de faire mieux que quatrième, mais ses bons temps au tour en fin de course étaient prometteurs avant la seconde manche. Parti troisième, Tommy assista a la chute de Roczen et s’empressa de doubler Osborne pour prendre la tête de la course ; obligé de laisser passer Herlings un peu plus tard, il attendra son heure avant de reprendre l’avantage pour aller remporter la manche et le GP. Après ce succès il reste troisième au championnat, mais réduit son retard qui est maintenant de 27 points après un tiers de saison.

Max Anstie découvrait St Jean ce week-end, et eut besoin d’un peu de temps pour s’habituer au tracé. Mal parti dans les deux manches, il chutera à plusieurs reprises dans la première avant de faire une excellente seconde manche et de se classer sixième. Max continue d’apprendre, se classant dixième de cette cinquième épreuve de la saison.

Pour son retour à la compétition Ben Townley n’a cessé de progresser dans la hiérarchie, confirmant qu’il était sur la bonne voie. Neuvième de la course qualificative et huitième de la première manche, Ben qui avait pris un excellent départ en seconde manche était sur le point de se classer sixième quand dans le dernier tour un adversaire a porté une attaque inopportune. Projeté violemment au sol Ben restait groggy quelques instants, avant de se relever pour rejoindre le paddock à la fois déçu et en colère contre cette action de course.

Tommy Searle : « Le team a fait du bon boulot pour me donner une moto capable de gagner; ce matin on a changé quelques réglages de suspension et ca a marché, même si en première manche j’ai commis quelques erreurs qui m’ont empêché de faire mieux que quatrième. Quand j’ai vu Roczen chuter dès le premier tour de la seconde manche j’ai eu mal pour lui, mais je devais en profiter. Je me suis dit ‘cette course est pour moi » et j’ai doublé Osborne pour prendre la tête de la course, avant que Herlings ne double. Il faisait des fautes et je savais que je pouvais repasser devant, j’ai attendu qu’il vire large dans un virage pour reprendre la tête de la course. Je suis si content de d’offrir à Jean Jacques, Gael et au team tout entier une victoire pour leur GP national. On est de plus en plus fort au fil des courses, et à partir de maintenant je dois gagner d’autres courses pour espérer remporter le championnat. »

Max Anstie : « Chaque GP est une nouvelle expérience pour moi, et ce week-end j’ai découvert une nouvelle piste puisque je n’avais jamais roulé à St Jean. J’ai manqué de réussite en première manche ; j’ai raté mon départ, j’ai chuté une première fois puis une seconde alors que je remontais bien. Je ne sais expliquer pourquoi je n’ai pas réussi mes départs, puisqu’en seconde manche je me suis retrouvé vingtième avant de revenir sixième au terme d’une belle course. Je me suis bagarré avec Roczen, il est tombé et c’est toujours bon pour le moral de sortir vainqueur d’un tel duel. Je ne sais pas trop à qui m’attendre sur les prochains circuits, mais je sais qu’avec un team comme CLS derrière moi je vais continuer à obtenir de bons résultats. »

Ben Townley : « Tout au long du week-end on n’a cessé de s’améliorer, à la fois le team qui a peaufiné les réglages de la moto et moi-même qui suis devenu plus précis dans mon pilotage. A chaque séance d’essais, chaque course, nous avons progressé et c’est un bilan très positif, on a franchi un palier et j’en suis très heureux. Je suis content des progrès et déçu du résultat, car à un tour prêt j’aurais concrétisé mon retour en MX1 avec une cinq ou une sixième place du GP. Malheureusement Nagl est venu me percuter dans un virage et nous sommes tombés tous les deux, je ne comprends pas son action. Ce qui est positif c’est que j’ai réussi à signer de telles performances alors que je suis loin de mon niveau optimum, c’est très encourageant pour l’avenir. »

Jean Jacques Luisetti : « Quel cadeau Tommy nous fait, je lui en avais parlé et il savait combien ce GP était important pour nous ! Il a été à la hauteur de nos attentes, et pourtant samedi ce n’était pas trop ca. Tout est allé de mieux en mieux au fil des courses, il a roulé très intelligemment pour aller chercher cette première victoire qui en appelle d’autres. Max a eu une première manche assez difficile puisqu’il chute à trois reprises, mais il apprend vite et en seconde manche il revient sixième après un mauvais départ. Nous avons reçu de nouvelles pièces des Etats Unis car Mitch a vu a Glen Helen qu’il nous manquait encore un petit quelque chose, et le staff technique a fait un travail fantastique ces dernières semaines pour en arriver là. En MX1 Ben Townley est passé tout près d’un réel exploit, puisqu’à un tour près il entrait dans le top cinq du GP MX1 pour sa rentrée ; c’est incroyable de voir ce qu’il fait sur la moto alors qu’il n’est pas encore au top côté physique, nous sommes vraiment très très heureux de l’avoir avec nous. »

(Communiqués Mediacross)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.