juin
20

INTERVIEW : CHRIS CAPRIN JOURNALISTE FREELANCE

Aujourd’hui on Vous propose d’en savoir un peu plus sur Chris Caprin Journaliste Freelance de la presse papier spécialisée Moto Tout-Terrain bien connu et apprécié dans le milieu..

PRE111IERMOTOCROSS : Chris, peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours jusqu’à aujourd’hui pour ceux qui ne te connaissent pas.. ?

CHRIS CAPRIN : À la base je suis musicien, je suis batteur j’ai joué dans pas mal de groupes de Rock dans la région toulonnaise à mes débuts puis par la suite je suis monté à Paris pour rentrer dans un groupe et faire un album.. J’ai fait ça pendant un petit moment et malheureusement ; comme cela « ne nourrissait pas son homme.. » et que je n’avais pas envie de continuer la musique dans un style qui n’était pas le mien car ma passion c’est plutôt le Métal , je me suis donc « reconverti » dans le journalisme en apprenant sur le tas dans un magazine de Rock qui s’appelait « Hard Rock Magazine ».. C’est là que j’ai commencé à écrire des petites chroniques sur les albums, à parler instruments en l’occurrence de la batterie.. J’ai également commencé à cette période à prendre des photos.. Nous sommes dans les années ’90-’95.. Comme je ne me débrouillais pas trop mal, on m’a confié de plus en plus de boulot, je continuais toutefois la Musique à côté car j’avais la chance d’avoir trouvé un travail dans ma passion qui me permettait de continuer à jouer de la musique à côté.. Dans la foulée et à la même époque, je m’étais « incrusté » à Bercy ; événement auquel j’étais allé depuis ses débuts car je suis passionné aussi par le Motocross, c’était France Graffiti qui fabriquait les tee-shirts et j’avais pu récupérer un bracelet pour moi et ma Femme Laurence.. On s’est donc retrouvé dans le paddock de Bercy à rencontrer toutes les personnes qui y travaillaient c’est à dire Xavier Audouard, Willy Bousleiman , Éric Péronnard, Philippe Casadesus..

Les « esclaves », puisqu’on les appelaient ainsi, étaeint ceux qui s’occupaient des Pilotes US et à l’époque il y en avait un paquet.. Ceux-ci logeaient au Sofitel et du coup j’ai rencontré tout ce monde-là et j’ai sympathisé avec Micky Dymond qui à l’époque était pote avec les membres du groupe Mötley Crüe ou encore les Guns N’ Roses.. Les années suivantes, on m’a proposé de rejoindre cette équipe qui s’occupait de transférer les américains de leur hôtel à Bercy.. Cela m’a permis de mettre un pied dans la Moto et dans les magazines et ceux du groupe larivière en particulier.. Tous les contacts que j’ai lié à cette période m’ont servi plus tard quand, en ‘1997, Xavier m’a dit qu’un magazine allait se créer et m’a conseillé de contacter le rédacteur en chef pour pourquoi pas y travailler.. Quand cela s’est fait, nous étions fin ‘1997, j’ai commencé à travailler pour ce magazine dès le premier numéro comme une nouvelle aventure.. J’ai toujours été plus ou moins Freelance, en fait j’avais un forfait qui correspond à un salaire et mon « rôle » était , comme je bénéficiais de bons contacts aux us , d’aller régulièrement aux États-Unis.. J’ai toujours voulu garder ce statut d’indépendant, cela m’a certainement fait rater des choses aussi c’est possible, j’aurais peut-être pu par exemple intégrer l’équipe de ce nouveau magazine et en devenir un jour le rédacteur en chef adjoint.. Moi la vie de bureau ne m’a jamais intéressée, je suis quelqu’un qui aime être sur le terrain.. parfois j’ai été convié à des réunions et je me suis vite rendu compte que ma façon de voir et de parler ne plaisaient pas trop parce que je suis quelqu’un de franc qui dit ce qu’il pense.. Tout ça m’a conforté dans l’idée de faire de mon mieux afin de réaliser ce qu’on me donnait à faire et point barre.. Avant de rentrer dans ce magazine typée Motocross, je travaillais pour VTT Magazine car le VTT est ma 3 Ème Passion et il m’ont autorisé à l’époque à faire 2 hors-séries d’un autre magazine de VTT créé en ‘2002 mais à un moment donné j’ai été confronté à un choix, on m’a dit « soit tu participes à notre nouveau magazine de VTT et également à ce nouveau magazine sur le Motocross, soit notre collaboration s’arrête là.. ».. Et comme j’avais une relation privilégiée avec VTT Mag’ basée sur la confiance et la liberté, je me suis dit que si je mettais « tous mes œufs dans le même panier » en allant travailler intégralement pour ce groupe de presse et ses 2 magazines, peut-être qu’on irait me mettre la pression à la longue et que ce ne serait pas si sympa que ça donc du coup j’en ai discuté à Moto Crampons avec Baga’ et Legouic à l’époque et je leur ai dit que rejoindre Moto Crampons me plairait bien tout en restant à VTT Mag’ bien sûr.. En ‘2002 je pars donc chez Moto Crampons et je ne regrette pas ce choix parce que cela a changé des choses et cela m’a permis de rencontrer une équipe qui était vraiment sympa.. D’ailleurs grâce aussi à Éric Péronnard, j’ai été par exemple le premier à aller chez James Stewart pour Moto Crampons, car deux personnes m’ont vraiment aidé à faire ce métier, Xavier Audouard qui m’a mis le pied à l’étrier, et Éric Péronnard qui m’a aidé afin de réaliser bon nombre de sujets aux US..

PRE111IERMOTOCROSS : Parlons médias, tu es plutôt issu de la presse papier même si tu as co-participé avec ta Femme Laurence à la (trop brève..) aventure de Moto Tout-Terrain.Com. Quel regard portes-tu sur le fait que sur internet ont privilégie beaucoup plus le Buzz que des articles de fond sans souvent vérifier et re-vérifier les informations avant de les valider tout ça pour faire la course « aux connexions ».. ?

CHRIS CAPRIN : C’est un problème global.. Il y a tellement de choses qui circulent et qui sont accessibles par tout le monde, que même les journalistes qui essaient de faire correctement leur métier, à un moment donné, se prennent les pieds dans le tapis.. Avant on était obligé d’attendre le mercredi ou jeudi suivant pour avoir les résultats d’une course par le biais de la presse papier.. Aujourd’hui plus rien n’est « filtré », tu as le bon et le moins bon en même temps..

PRE111IERMOTOCROSS : Le problème de l’internet aujourd’hui c’est qu’on privilégie la forme que je qualifierais de « Buzz » au détriment du fond, du contenu, tout ça pour espérer plus de connexions..

CHRIS CAPRIN : Pour moi l’internet c’est fait pour avoir les infos immédiatement en temps réel et après si tu veux du fond il y a les magazines..

PRE111IERMOTOCROSS : Ca valide donc le fait qu’un site web dédié à la Moto Tout-Terrain avec accès payant ne verra jamais le jour pour toi.. ?

CHRIS CAPRIN : Non.. Malheureusement non..

PRE111IERMOTOCROSS : Concernant le traitement des news Pilotes là aussi il y aurait beaucoup à redire.. Un Pilote en ‘2011 n’accepte plus qu’on dise « du mal de lui.. »..

CHRIS CAPRIN : C’est clair.. Les mecs sont « à fleur de peau ».. C’est différent dans la Musique car un Groupe qui sort un album de merde, tu fais une chronique et tu le dis.. Et le Groupe ou le Chanteur il n’a rien à dire.. Se rendre « critiquable » fait avancer les choses, de toute façon si les Pilotes tiennent compte de toutes les remarques qu’on fait sur eux, c’est qu’ils n’ont pas grand chose à faire.. À un moment donné, il faut être un peu plus fort que ça, surtout si tu veux être un Champion.. À partir de là, ce sont toujours les meilleurs qui sortiront du lot.. Moi je suis partisan du fait que la presse ait le droit de dire beaucoup de choses du moment où elle respecte l’athlète.. Il ne faut pas oublier que ce qu’ils font c’est dur et on est pas forcément là pour en « remettre une couche ».. Mais si tu estimes qu’à un moment c’est abusé, que tu te demandes ce qu’il fout sur la piste, là ton rôle c’est de le dire car ce n’est plus du dénigrement c’est juste de l’information..

PRE111IERMOTOCROSS : De mon côté, je suis toujours parti du principe qu’un Sportif ; au même titre qu’un Commercial qui a des objectifs et que si il ne rentre pas dedans peut être « critiquable » ; peut lui aussi l’être.. Mais visiblement cela ne passe plus aujourd’hui..

CHRIS CAPRIN : Effectivement, de nos jours il semblerait qu’il soit de plus en plus difficile de toucher à « l’icône » qui est capable de passer un gros triple en Supercross..

PRE111IERMOTOCROSS : Oui et résultat maintenant c’est des mecs qui te débitent un truc indolore du style « oui ma Moto a marché super bien, je remercie mon Team et mes Sponsors.. » choses dont on se fout royalement..

CHRIS CAPRIN : Oui c’est justement le problème de Pilotes comme Dungey ou même Canard qui sont très bons sur la piste mais ils sont tristes à mourir dans leurs propos.. C’est n’importe quoi.. Ils ont le droit de croire en dieu, d’aimer leurs sponsors mais à un moment donné j’en suis à regretter des Personnages comme Jeremy MC Grath qui sont « juste humains ».. À ce compte-là même Stewart aujourd’hui me paraît « humain » avec les conneries qu’il fait.. Ce type de « conneries », ce sont celles d’un gamin de 18 ans, en même temps mentalement il n’en a peut-être pas beaucoup plus.. Aujourd’hui on voit un Stewart qui fait juste son métier, qui est moins concentré sur celui-ci et qui des fois le fait mal, mais au moins tu te dis « même si son émission de télé réalité n’est pas top, lui au moins il n’est pas comme les autres.. » .. C’est sûr quand tu vois Dungey, Champion, le gendre idéal, bonne gueule, pas un mot plus haut que l’autre etc c’est bien mais à le voir on a l’impression que ce sont les autres qui n’ont plus le droit d’être « différent ».. Nous avons eu beaucoup de chance de vivre les années Mc Grath VS Emig car c’était énorme.. Rappelle-toi les conneries qu’ils ont faites, Emig s’est d’ailleurs fait piquer.. Et l’époque Everts – Carmichael c’était pareil.. RC’ n’était pas flamboyant en dehors de la piste mis à part sa chevelure (sourires..) mais tu étais charmé par le personnage car c’était loin d’être un con et en plus il avait une analyse de la situation excellente et puis il était sérieux.. Stewart c’est différent humainement il ne m’a jamais vraiment plu car il a vite été pris par le star system et je me suis vu plusieurs fois alors que je le connaissais depuis des années attendre à un Supercross qu’il veuille bien me parler sans qu’il le fasse ce jour-là tu vois.. Donc du coup les US ça m’intéresse beaucoup moins qu’avant..

PRE111IERMOTOCROSS : Pour leur défense, on peut aussi dire qu’à la différence de jT racing qui à l’époque des frasques de Ron Lechien lui a conservé sa confiance, aujourd’hui au moindre faux pas ton sponsor te dégage..

CHRIS CAPRIN : C’est clair, il est viré direct.. À moins de faire amende honorable en s’excusant platement et en retrouvant la foi.. C’est ça, les US, là-bas t’as le droit de faire beaucoup de choses mais du moment que tu t’excuses, tout va bien.. Un mec comme Josh Hansen est beaucoup plus marrant par exemple..

PRE111IERMOTOCROSS : Quels sont pour toi les meilleurs moments de Motocross auxquels tu as assisté.. ?

CHRIS CAPRIN : Les Bercy ’89 – ’90 – ’91 car non seulement il y a avait de la course mais en plus de ça il y avait tout le monde.. Les Bradshaw, Demaria, JMB, Kiedrowski, Johnson, Leisk, Ward etc.. Quand tu avais la chance d’être au milieu d’un tel Evénement et de les raccompagner dans un mini-bus le soir en les entendant déconner derrière et quelque part revivre leur course, c’était magique.. Aujourd’hui tu n’as plus ça, les mecs font leurs courses et rentrent dans leurs piaules.. Le Motocross des Nations à Franciacorta avec l’Équipe de France qui était à 2 doigts de gagner, c’est aussi un grand moment.. Je me suis régalé, on a tous eu les boules pour Paulin à l’époque qui se fait rouler dessus.. C’est le Motocross quoi, c’est dur, c’est violent et parfois t’en prend plein la gueule, mais quand tu gagnes, c’est encore plus beau du coup.. Et d’ailleurs si je peux me permettre, j’espère vraiment qu’Olivier Robert cette année avec le MX des Nations en France représentera la même équipe qu’en ‘2009 en Italie c’est à dire MX2 Musquin parce que d’ici 3 mois crois-moi il sera revenu, MX1 Steven Frossard parce que la question ne se pose plus et en Open Paulin parce qu’avec la ‘450 il va faire encore plus mal.. Avec cette Équipe je pense qu’il y a moyen d’aller chercher la Victoire à la régulière.. Espérons juste que ces trois-là seront en forme..

PRE111IERMOTOCROSS : Aujourd’hui tu consacres pas mal de temps à ton groupe « Heavy Duty »..

CHRIS CAPRIN : Oui j’ai rajeuni de 10 ans..! Nous avons enregistré notre album « à la maison », j’ai fait les batteries dans une pièce qui sonnait bien.. J’ai appris sur le tas à jouer de cet instrument, au début je tapais sur des barils de lessive et un jour mes parents m’ont acheté une batterie..

PRE111IERMOTOCROSS : Pour Toi tu es le plus proche musicalement de quel Batteur actuel.. ?

CHRIS CAPRIN : Ce serait plutôt Chad Smith le Batteur des Red Hot Chili Peppers.. Ou encore John Bonham de Led Zeppelin.. Des gros frappeurs quoi..!

PRE111IERMOTOCROSS : Question con.. Est-ce que tu aurais pu faire de la Musique de Chambre avec les passions que tu as.. ?

CHRIS CAPRIN : Non.. Moi il faut que ça bouge.. Si j’ai fait du Motocross et de la descente en VTT en compétition à un niveau correct pendant des années tout en jouant de la musique, c’est parce que la batterie est un instrument physique au niveau des bras et des jambes.. Lors d’un concert, surtout dans mon style de musique, tu es obligé d’être en forme.. Dans le Métal à la batterie tu ne peux pas faire semblant..

PRE111IERMOTOCROSS : Dernière question, pour les 10 ans à venir que souhaites-tu le plus.. ?

CHRIS CAPRIN : L’idée c’est « de se faire plaisir sérieusement sans se prendre au sérieux.. « .. Et c’est valable pour tout, si tu fais les choses avec ton cœur, tu toucheras nécessairement les gens.. Un dernier truc au sujet de Christophe Pourcel qui défraie la chronique actuellement.. Honnêtement ce qu’il a fait en revenant après son accident m’a vraiment touché, j’ai vraiment salué ça avec admiration.. Mais aujourd’hui « la page est tournée » et il est grand temps qu’il fasse de la Moto.. Qu’il fasse un effort, on attend tous qu’il revienne à son meilleur niveau car depuis un an c’est n’importe quoi.. Moi ça me fait chier de voir ça.. Le sport lui a donné beaucoup, il a aussi failli lui prendre sa santé et son autonomie, mais à partir du moment où on a toujours le désir de continuer à rouler à haut niveau, à un moment donné il ne faut pas hésiter à montrer ce qu’on sait faire comme Chad Reed.. Reed a montré en investissant dans son propre Team qu’il aimait profondément le Motocross.. J’espère juste que Christophe Pourcel l’aime toujours aussi..


Retrouvez Chris Caprin sur le net en cliquant ICI..

(Texte : PRE111IERMOTOCROSS, Photos : Remerciements Chris Caprin)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.