avr
25

YVES DEMARIA (GP DE HOLLANDE) : « C’EST UNE COURSE À VITE OUBLIER.. »..

Un week-end plutôt difficile pour Yves Demaria et le Team KRT.. Un manque de chance allié à des conditions de course difficiles n’ont pas permis à Xavier Boog et Jonathan Barragan de s’exprimer comme ils l’auraient souhaité..

Yves Demaria : « Ce fût un week-end difficile, nous avons été mauvais.. Nous n’avons pas été performants lors des qualifications.. C’est une course à vite oublier, il faut se remettre à travailler, pour Jonathan c’est récupérer un peu parce que je pense qu’il est un peu émoussé avec toutes les courses auxquelles il a participé, avec les aller-retour en Espagne, la Belgique, la Bulgarie l’Espagne à nouveau puis la Hollande, il n’est plus que l’ombre de lui-même.. Avec Xavier on a du mal à se lâcher en Championnat du Monde depuis les 2 premiers GP’s, nous allons donc essayer de travailler différemment afin de se remettre dans le droit chemin et préparer le GP des États-Unis qui est très important pour nous.. Le train est déjà bien parti c’est pour cela que dès les USA il faudra être très performant et rattraper le maximum de points et surtout reprendre confiance pour enchaîner la tournée sur le continent américain avec le Brésil et les courses qui suivent.. Il va falloir que Xavier revienne aux points lors des 2 à 3 prochains GP’s car nous sommes un Team Officiel et nous avons des obligations de résultats.. Je pense qu’il s’est mis de la pression dès le début du championnat, il va donc falloir décompresser et rouler à sa vraie valeur.. Nous allons tout faire pour l’aider à se relâcher afin de progresser au niveau résultats.. Nous avons de bonnes discutions libres et sans langue de bois, j’ai d’ailleurs bien discuté ce soir avec Jonathan et Xavier.. Nous allons faire notre maximum pour réaliser de bonnes manches le week-end prochain en France sur l’Élite et ensuite Xavier viendra chez moi afin de préparer les États-Unis.. Ca roule toujours vite devant, on a pu constater que Clément Desalle et Steve Ramon étaient aussi « à la rue » aujourd’hui donc il y a un gros niveau qu’on avait déjà pu constater en Bulgarie, nous allons donc tout faire « pour ne pas rater le train.. »..

(Photo : Kawasaki Espagne, texte : PRE111IERMOTOCROSS & Yves-Demaria.Com)

A voir aussi :

Un commentaire sur “YVES DEMARIA (GP DE HOLLANDE) : « C’EST UNE COURSE À VITE OUBLIER.. »..”

  1. guizmo86 dit :

    C’est clair que Ramon et Desalle sont passés en dedans, pourtant on pouvait s’attendre au meilleur, 2 belges dans le « sable »!
    On dirait que Xavier a du mal à gérer son nouveau statut de favori après sa superbe saison 2010, comme souvent au remarque, dur de confirmer l’année suivante. Mais y’a pas de raisons