mar
17

MATHIAS BELLINO : « JE PRENDS DU PLAISIR À ROULER EN ENDURO.. »..

Mathias change d’objectifs et de Sport pour endurer en Enduro.. Petite interview « dans le rétro’ »..

PRE111IERMOTOCROSS : Mathias, tu es passé à l’Enduro, quel regard tu portes sur ton parcours en Motocross..?

MATHIAS BELLINO : J’ai le regret de ne pas avoir été jusqu’au bout.. Je suis jeune et j’aurais pu encore rouler quelques années durant lesquelles j’aurais pu progresser.. Je n’aurais peut-être pas été Champion du Monde mais j’aurais peut-être pu aller plus loin.. Je ne saurais pas quel niveau maximum j’aurais pu atteindre..

PRE111IERMOTOCROSS : Penses-tu avoir eu tous les éléments pour être au Top..?

MATHIAS BELLINO : Oui j’ai eu tous les éléments, après j’ai eu une grosse blessure qui a pas mal ralenti ma carrière.. D’autres Pilotes ont eu plus de temps comme Desalle qui est passé tôt en MX1, il a galéré quelques années et aujourd’hui on voit où il est.. En ce qui me concerne je n’ai pu faire qu’une saison en MX1 faute de moyens.. De nos jours en Motocross il faut non seulement être bon mais il faut également payer pour rouler.. Ca devient n’importe quoi..

PRE111IERMOTOCROSS : Tu passes à l’Enduro en tant que Pilote Officiel Husaberg, ça ne te fait pas drôle de rouler avec une plaque phare..?

MATHIAS BELLINO : Si ça fait bizarre de rouler avec la plaque phare la sacoche et la veste Enduro mais d’un autre côté je me fais plaisir.. Je sors de 2 épreuves durant lesquelles j’ai pris du plaisir à rouler..

PRE111IERMOTOCROSS : Petit flash back, les moments passées au sein de l’Équipe de France Espoirs restent de bons moments..

MATHIAS BELLINO : Bien sûr, il y a eu plein de bons moments.. Des mauvais aussi, comme dans n’importe quel sport..

PRE111IERMOTOCROSS : Au fond de Toi tu penses quoi, que tu as subi un problème de timing ou tout est surtout dû à ta blessure..?

MATHIAS BELLINO : Je pense que ma blessure au dos à stoppé ma progression, il a fallu que je réapprenne à rouler, j’ai perdu une bonne année.. Après ça j’ai conservé des séquelles au niveau du dos avec de l’appréhension suite à tout ça..

PRE111IERMOTOCROSS : Aujourd’hui pour être Performant en Motocross il faut quoi, avoir 16-17 ans car passé le cap des 20 ans on est déjà un peu « vieux »..?

MATHIAS BELLINO : Oui c’est sûr avec l’arrivée des Roczen et compagnie ça a fait mal, après il y a un juste milieu mais le fait de devoir payer rend les choses pas super évidentes..

PRE111IERMOTOCROSS : À ce jour, quels seront les meilleurs/plus grands moments de ta Carrière en Motocross..?

MATHIAS BELLINO : Le Titre en Junior était sympa car c’est l’année qui a suivi ma blessure donc ce n’était pas gagné, ensuite lorsque j’étais en tête du SX Tour Junior ’125 c’était un très bon souvenir.. Il y a eu aussi la manche à Lommel en Mondial durant laquelle je fais 17 Ème.. Mes saisons ’2004 et ’2006 restent également de bons souvenirs..

PRE111IERMOTOCROSS : Oui en Mondial il y a pas mal de fois où tu aurais pu rentrer dans le Top 15 mais un manque de chance ou une baisse de forme physique t’en ont empêché..

MATHIAS BELLINO : Oui voilà.. En vitesse pure j’aurais pu réaliser du Top 15, avec un bon départ, mais je n’ai souvent pas eu le physique pour tenir le rythme jusqu’au bout.. Il m’aurait fallu plus d’années de roulage, une meilleure préparation hivernale avec aussi plus de temps..

PRE111IERMOTOCROSS : Oui parce qu’on imagine que le pas à franchir entre le Top 15 et le Top 5-10 est assez énorme..

MATHIAS BELLINO : Oui après il y a encore une grosse marche, en MX1 l’année dernière le Top 10 roulait vraiment très très vite, il y avait donc le Top 15 et le reste.. Mais il y avait une grosse marche entre le Top 10 et le Top 15..

PRE111IERMOTOCROSS : Aujourd’hui tu n’es donc pas amer..

MATHIAS BELLINO : Non, j’ai juste le regret de ne pas avoir été au bout de ce que je pouvais faire en Motocross.. Aujourd’hui une nouvelle page s’ouvre avec l’Enduro discipline dans laquelle j’espère bien faire..

PRE111IERMOTOCROSS : C’est assez paradoxal parce que de Grands Pilotes comme Fred Bolley ou Luigi Séguy avaient tenté l’expérience avec une réussite mitigée et des Pilotes comme Toi, Jérémy Tarroux ou Pierre-Alexandre Renet Vous épanouissez dans cette discipline.. Ca te surprend..? L’Enduro c’est pas facile, des fois on se retrouve à mécaniquer dans la boue dans un champ au milieu de nul part..

MATHIAS BELLINO : L’Enduro n’a rien d’évident, c’est une discipline complètement différente du Motocross, il faut savoir s’adapter à pas mal de situations, certains n’y sont pas forcément arrivés comme Fred Bolley ou Julien Vanni, d’autres plus, c’est comme tout, c’est une question d’adaptation.. Pierre-Alexandre Renet s’est quant à lui très très bien adapté en même temps il suivait les conseils d’Éric Bernard et moi c’est pareil, il a une bonne expérience, Jérémy et moi allons être bien encadrés et nous allons faire ce qu’il faut en espérant bien s’en sortir..

PRE111IERMOTOCROSS : Parlons de ta Moto.. Même si les Husaberg ont bien évoluées depuis les premières séries cela reste quand même une « grosse » machine non..?

MATHIAS BELLINO : Non pas spécialement, cela se rapproche beaucoup d’une KTM, c’est une très bonne Moto qui fait partie des meilleures Motos d’Enduro.. Il faut vraiment l’essayer pour le comprendre.. Ca possède un coffre de folie, c’est un tracteur dans les côtes, ça monte partout elle est très très maniable, on la place où on veut.. Mon parcours en Enduro commence plutôt pas mal, je me fais plaisir j’ai une bonne machine je suis bien entouré c’est le principal.. Éric Bernard va être très présent, il possède une grande expérience et va nous éviter les erreurs qu’on aurait pu commettre tout seul.. J’ai de grandes jambes je pense que cela va bien m’aider en Enduro.. J’espère que ça va marcher..

(Photos : Husaberg, texte : PRE111IERMOTOCROSS)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.