fév
21

TEAM NGS : MX INTERNATIONAL DE VALENCE

Charles sixième à Valence
La structure NGS était ce week-end à Valence dans la Drôme, pour le cross inter qui ouvre la saison. Après quelques journées d’entraînement sur des circuits du centre de la France Charles Lefrançois et Alexis Gaudrée se sont retrouvés dans le grand bain, puisque les pluies avaient bien détrempé le circuit dans la nuit de samedi à dimanche. Sur une piste très collante lors des essais chronos Charles et Alexis signaient les treizièmes et vingtièmes temps, héritant de positions guère favorables sur la grille. Cela n’allait pas contrarier Charles qui effectuait un superbe premier départ, et signait une très belle manche avec une quatrième place derrière le champion d’Europe 125 en titre. Le second départ était moins bon puisque Charles pointait dixième en début de course ; évitant toute chute sur cette piste piégeuse il gagnera deux rangs dans les dix dernières minutes de course pour accrocher une huitième place. La journée d’Alexis sera bien plus brève ; très mal parti en première manche et obligé de jeter très vite ses lunettes, un handicap majeur dans de telles conditions, le Sarthois sentira son moteur chauffer, les radiateurs étant obstrués par les projections de boue. Préférant s’arrêter sur le circuit plutôt que tout casser, il ne pourra prendre le départ de la seconde manche faute de temps suffisant pour que les mécaniciens – mis à rude épreuve ce week-end, quel baptême pour eux ! – puissent récupérer, nettoyer et préparer la moto. Prochaine sortie du team NGS dans deux semaines à Sommières, pour l’ouverture du championnat Elite.

Photo Arnaud Haudiquert / Mediacross

Bruno Losito : « Depuis que nous avons décidé de repartir avec le team fin Décembre nous n’avons pas chômé, et il a fallu se remettre à niveau dans un délai assez court. Ainsi Charles a très peu roulé puisqu’il a reçu ses 250 très récemment, et côté technique nous n’avons pas encore terminé nos tests et nos préparations, côté moteur notamment. Nous sommes une structure privée et nous travaillons avec Magic Racing pour développer notre 250, tout en cherchant encore des soutiens puisque nous n’avons pas de budget pièces et pas d’accord avec un manufacturier de pneus. Charles a eu un petit problème technique aux essais, ce qui l’a obligé à se rabattre sur la seconde moto d’Alexis pour le reste du week-end. Charles a progressé cet hiver, le fait d’avoir un équipier n’y est pas étranger et ce week-end je l’ai trouvé précis sur la moto, très résistant physiquement et nous savons les points qui restent à travailler avant de se fixer un objectif en championnat d’Europe. Concernant Alexis son enthousiasme sur la moto lui a couté quelques chutes, et il a obtenu une mauvaise place sur la grille si bien qu’au premier départ il s’est fait repeindre par les projections de boue. Par la suite l’accumulation de boue a fait chauffer le moteur et Alexis a préféré stopper, mais nous n’avons pas eu le temps de récupérer la moto et de la préparer avant le départ de la seconde manche. Il y a un gros potentiel chez Alexis, maintenant il nous reste deux semaines pour préparer l’ouverture du championnat Elite. Un grand remerciement à Campeneac Moto et Red Style, les deux concessionnaires qui sont à nos côtés, et un avis de recherche pour un mécanicien qui aurait le permis poids lourd pour rejoindre le team »


(Communiqué Mediacross, Photos Arnaud Haudiquert / Mediacross)

A voir aussi :

Un commentaire sur “TEAM NGS : MX INTERNATIONAL DE VALENCE”

  1. MOILDART dit :

    Ce qui m’impressionne toujours, c’est la lucidité et le réalisme du commentaire de Bruno. Pas de langue de bois, pas de « c’est la faute aux autres… », mais des faits précis, et des objectifs réalistes. La tête sur les épaules, c’est ce qui caractérise les teams à taille humaine, voire modeste. Dans le commerce, on appelle ça une gestion « père de famille », c’est tout dire… et quand le succès est au rendez-vous, il faut veiller à ne pas prendre la grosse tête, et dieu sait que ça arrive souvent !
    Bravo Bruno, Bravo le team, bravo à Charles et Alexis, et mesurez bien la chance qui vous est offerte, et faites nous rêver. Bon courage aux mécanos.