fév
16

JULIEN BILL EN INTERVIEW

Une saison ’2010 compliquée et un moral pas au mieux, il n’en fallait pas plus pour qu’on perde de vue Julien Bill.. PRE111IERMOTOCROSS a joint l’un des suisses les plus rapides de la planète au téléphone pour avoir de ses nouvelles.. Nouvelles plutôt bonnes d’ailleurs, Julien nous en dit plus sur son programme ’2011..

PRE111IERMOTOCROSS : Julien, on a un peu perdu ta trace depuis une saison ’2010 « compliquée », que deviens-tu..?

JULIEN BILL : Après avoir quitté Aprilia j’ai traversé une période assez difficile puisque je les ai quitté à la mi-saison, j’ai un petit peu galéré pour retrouver un guidon et j’ai trouvé un deal « de secours » avec KTM Sarholz qui m’a permis de faire un Grand Prix, j’étais dans le top 10 jusqu’à ce que je chute assez violemment avec Coppins qui m’a sorti.. Je retrouvais du plaisir à rouler et de bonnes sensations au guidon d’une Moto et par la suite j’ai eu quelques différents avec Sarholz pour la fin de saison, ils exigeaient que je leur paye une certaine somme pour rouler en GP’s, ce que j’ai refusé de faire.. Du coup je me suis retrouvé un peu « Privé », j’ai roulé avec l’aide de KTM Suisse, j’ai gagné la finale du Mondial MX3 qui se déroulait à Genève c’était pour moi une bonne occasion pour me montrer.. Après ça j’ai roulé quelques épreuves du championnat Suisse et je me suis retrouvé le « bec dans l’eau » sans proposition de contrat donc l’hiver a été assez difficile pour moi..

PRE111IERMOTOCROSS : C’est donc monnaie courante de demander une participation financière aux Pilotes pour rouler au sein d’une Team..?

JULIEN BILL : C’est vrai qu’aujourd’hui beaucoup de Teams demandent de l’argent aux PIlotes, cela devient un peu comme en Formule 1, si on veut sa place en GP’s MX1 il faut amener les dollars, moi je ne cautionne pas ça du tout car j’estime qu’on prend énormément de risques dans le sport que l’on pratique, ce sont des années et des années de sacrifices pour arriver au plus haut niveau, donc une fois qu’on y est enfin arrivé je pense que c’est la moindre des choses de gagner sa vie correctement.. Du coup la collaboration s’est arrêtée là..

PRE111IERMOTOCROSS : Tu t’es plus ou moins retiré des médias à un certain moment de la saison, c’était voulu..?

JULIEN BILL : Déjà par les termes de mon contrat je ne pouvais pas dire tout ce que je voulais et surtout de critiquer la marque donc j’évitais et puis surtout je n’avais pas grand chose à raconter.. Tu sais quand on arrive au GP d’Angleterre et que le samedi durant les qualifications on déraille, c’est quelque chose que je n’ai jamais vu en Cross, ensuite le dimanche en première manche je casse la boîte de vitesses, en deuxième manche je serre le moteur, en rentrant « j’avais plus envie de me tirer une balle » qu’autre chose.. Aujourd’hui comme j’ai rencontré d’importantes difficultés pour rouler en MX1 j’ai décidé de monter mon propre Team privé qui s’appelle « Pellicari Design MX Team », Pellicari étant un ami et le peintre de mes casques.. Il avait déjà monté une petite structure afin de faire rouler en junior son fils et un autre Pilote en Suisse, nous avons donc décidé d’élargir la structure et d’aller chercher d’autres sponsors pour moi afin de participer au Championnat du Monde MX3 cette saison avec pour objectif le Titre.. À l’heure actuelle tout se passe bien, on cherche encore un peu d’argent afin de boucler le budget mais c’est sur la bonne voie.. Je suis super content car cela me permet de me relancer avec un gros Objectif, j’ai à coeur de prouver aux gens que je peux toujours rouler au Top niveau.. De part cette structure privé je peux faire ce que je veux au niveau des réglages, je n’ai plus la pression d’une usine qui impose telle ou telle chose sur la Moto et c’est je pense un avantage avec l’expérience que j’ai acquise aujourd’hui.. Bud Racing me prépare mes moteurs et mes suspensions, la Moto commence vraiment à être performante et je suis impatient de voir ce que tout ça donne fasse à la concurrence..

PRE111IERMOTOCROSS : Le Championnat du Monde MX3 est un peu « déserté » crois-tu en l’intérêt réel d’un tel championnat..?

JULIEN BILL : J’ai participé au Mondial MX3 en ’2005 en tant qu’Officiel KTM Red Bull aux côté d’Yves Demaria et Sven Breugelmans et j’ai terminé troisième du championnat à égalité avec Yves qui fait deuxième, j’avais donc de bons souvenirs de ce championnat.. C’est vrai que ces dernières années il a un peu perdu de sa cote, maintenant j’ai beaucoup discuté avec Giuseppe Luongo qui habite en Suisse et que je peux voir de temps en temps et qui m’a dit vouloir relancer ce championnat.. D’ailleurs on peut voir que cette année le calendrier a été pas mal remanié il y a treize GP’s dont 3 outre-mer Brésil, Argentine et Chili, cela bouge donc plutôt pas mal et côté retransmissions TV elles vont être augmentées par rapport à ’2010.. En faisant tout pour être devant j’offre de la visibilité à mes sponsors.. Cela fait 5 ans que je roule en MX1 en navigant entre la 5 Ème et la 10 Ème place quand ça se passe bien à l’époque où j’avais une bonne Moto et finalement on ne me voit jamais à la TV.. En plus cette année nous n’avons plus de droits d’inscription à payer à Youthstream (en MX3..) et en plus l’organisateur donne 10 000 €/Pilote pour aller rouler les GP’s outre-mer..

PRE111IERMOTOCROSS : Espères-tu bénéficier de ce que Luongo avait proposé à savoir un guidon dans un Team en MX1 au Champion du Monde MX3..?

JULIEN BILL : Effectivement cela va être la cas pour Carlos Campano qui va rouler en MX1 cette saison.. Ce n’est pas mon objectif principal cela dépendra de la saison que je vais faire mais si cela se passe bien et que je gagne, peut-être que j’aurais l’envie de remonter en MX1 et de rejouer du top 10 ou peut-être que mes sponsors me demanderont de rouler avec la plaque de Numéro 1 la saison suivante je ne sais pas.. Je pense avoir encore quelques belles années devant moi et je n’exclue toutefois pas la possibilité de revenir en MX1 si j’ai par exemple une bonne proposition d’un Team..

PRE111IERMOTOCROSS : Avec Arnaud Tonus et Valentin Guillod la Suisse tient là deux Pilotes très rapides, cela doit te faire plaisir de voir que ton pays reste sur le devant de la scène..?

JULIEN BILL : C’est clair, nous sommes un petit pays au milieu de l’Europe et il faut savoir que nous ne sommes vraiment pas aidé au sein de celui-ci au niveau des circuits et de la Fédération pour progresser et aller à l’étranger, donc c’est très difficile de percer pour nous.. Dès notre plus jeune âge nous devons nous expatrier vers la France par exemple afin de tirer notre niveau vers le haut et ça fait plaisir de voir qu’après moi il y a une suite parce que ces dernières années j’ai toujours été seul en Grands Prix.. Arnaud roule vraiment bien et Valentin commence à faire des résultats en Europe et va se lancer pour sa première année en MX2..

PRE111IERMOTOCROSS : Tu restes très populaire en France surtout dans la zone frontalière à la Suisse, je suppose que cela te fait plaisir..?

JULIEN BILL : Oui cela fait vraiment plaisir.. Cela fait chaud au coeur de voir qu’il y a des Passionnés qui n’oublient pas les Pilotes qui sont passés par une « sale saison ».. Je pense avoir toujours été assez humble mais c’est vrai que j’ai un caractère assez réservé, certaines personnes ont peut-être pu mal l’interpréter..

Les Partenaires ’2011 de Julien Bill seront : Bud Racing, Pellicari Design, Jaunin SA, Kenny, Shoei, TCX, Devil, Twin hair, Polisport, Braking, Leatt-Brace, DC Shoes, ainsi qu’un gros sponsor dont nous ne pouvons pas donner le nom pour le moment..

Pilotes du Team Pellicari Design MX Team : Julien Bill, Lucas Pellicari & Tim Jaunin..

(Texte : PRE111IERMOTOCROSS, Photo portrait : remerciements Julien Bill)

(Photo index : Eric SANDRA)

A voir aussi :

2 commentaires sur “JULIEN BILL EN INTERVIEW”

  1. Yvan Rais dit :

    Montre-leur qui est le meilleur ;-)

  2. manumx dit :

    t’inquiète julien il y a sans doute des personnes qui t’ont oublié mais pas moi,j’èspère que tu va faire une super saison et roulé à ton vrai niveau.
    et ta bien eu raison de quitté KTM sarholz si il fallait payé pour roulé mais ou vas t’on? vraiment n’importe quoi
    @+