juin
15

TEAM NGS GRAND PRIX DE FRANCE & ÉLITE

Première expérience mondiale pour Charles

Il a fallu être patient, mais la longue attente a été récompensée ! Samedi matin sur le coup des 7h00, Charles Lefrancois recevait le feu vert du promoteur du championnat du Monde, et pouvait prendre part à son premier GP, sur les terres de Saint Jean d’Angely. Une belle expérience, qui verra le pilote NGS terminer ses deux manches à la lisière des points.

Tout le monde a eu les nerfs solides pour attendre cette bonne nouvelle, qui a permis à Charles de faire son entrée dans le Mondial et au team NGS de renouer avec un paddock oh combien familier ! Arrivé à ce GP en manque de compétition avec pour seule course depuis un moins une épreuve du National MX2 à Brou, course qu’il survolera sans problèmes, Charles s’est très honorablement qualifié le samedi après midi en prenant la vingt et unième place sur quarante, et second pilote Honda. Quinzième du warm-up disputé dimanche matin sur une piste grasse en raison d’un orage matinal, Charles se retrouvait en milieu de grille et pointait dix huitième au premier passage. Evoluant durant toute la manche entre la dix septième et la vingt deuxième place, il échouera à la vingt et unième place, au ras des points ! Son second départ sera meilleur mais une chute le relèguera vingt sixième en début de course, pour qu’il se classe finalement vingt deuxième et une fois encore second pilote Honda. Il n’aura guère manqué qu’un peu de métier et de courses à Charles pour marquer ses premiers points, un challenge tout à fait à sa portée face à des pilotes qui ont fait de ce sport leur activité principale alors que Charles poursuit lui ses études. Il ne pourra poursuivre l’expérience en Allemagne dans deux semaines pour cause de baccalauréat, mais ce n’est que partie remise et on peut penser que cette expérience lui sera profitable dès ce week-end pour la reprise du championnat Elite à Ernée (Mayenne). Et on ne peut que terminer en saluant les supporters venus en nombre, puisque Charles comptait deux banderoles en son honneur dans la foule venue fêter ce GP de France.

Bruno Losito : « Pour sa première participation en championnat du monde il y a du bon et du moins bon, à commencer par le fait que la Fédération ait donné priorité à de jeunes espoirs de l’Equipe de France. Il a eu le feu vert tardivement, et la tension accumulée ne l’a pas aidé à se libérer aux premiers essais mais la course qualificative s’est bien passée. Il a pu voir que cela roulait très vite en GP, et dimanche il a abordé les choses plus sereinement. En première manche il est bien parti mais il a viré large et est parti dans une zone boueuse, ensuite il va longtemps figurer dans les vingt premiers avant de perdre ses chances de marquer des points en fin de course. En seconde manche il va figurer un moment onzième, avant de chuter dans le peloton en accrochant une barrière devant la pit lane. Charles manque de vitesse pour marquer des points, mais il ne faut pas oublier qu’il roulait en ligue et en national il y a encore six mois ! Ce GP nous a donné des idées, nous allons maintenant voir s’il est possible d’en faire un ou deux autres d’ici la fin de saison »

Lendemain de GP pour Charles

Une semaine après le Grand Prix de France à Saint Jean d’Angely, et à quelques jours de passer le bac, Charles Lefrançois participait à Ernée à la cinquième épreuve du championnat de France Elite. Un rendez-vous qui aura moyennement réussi au Breton, qui roulera sur ses terres dans un mois à Iffendic !

A peine remis de son premier GP, Charles se retrouvait sur un autre circuit de GP mais dans le cadre du championnat Elite cette fois. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser St Jean n’a pas servi de tremplin à Charles, qui n’a pas réussi à véritablement tirer son épingle du jeu en Mayenne.

Cinquième temps des essais chronométrés et septième de sa course qualificative, le pilote NGS rentrait en milieu de grille face aux nombreuses 450 engagées en Elite. Manquant ses deux premiers départs et seulement 14ème puis 18ème de ces manches, Charles allait faire une course d’un tout autre niveau lors de la dernière manche ou il virait en quatrième position derrière Pichon, Boissière et Musquin, excusez du peu ! Prenant une bonne cadence en début de course, il allait ensuite perdre quelques places au profit d’habitués des GP comme Boog, Vongsana, Teillet ou Leib pour décrocher une bonne neuvième place. Plus combatif que dans les manches précédentes, plus rapide aussi alors que la piste était de plus en plus défoncée, Charles a terminé l’épreuve sur une note positive, et sera sur ses terres dans quatre semaines à Iffendic pour l’avant dernière épreuve du championnat. Désormais cinquième du classement provisoire derrière Frossard, Van Horebeek, Musquin et Teillet, il aura à cœur de briller sur ses terres !

Bruno Losito : « Cette épreuve a été difficile à gérer, car Charles était reparti déçu de Saint Jean ou il a raté les points de peu. Tout au long de ce week-end il s’est plaint de fortes douleurs au ventre, sans qu’on ne trouve une explication. Sa première manche a été transparente, il aurait du faire beaucoup mieux dans la seconde mais alors qu’il était troisième au départ il a coupé les gaz trop tôt et s’est fait déborder de toutes parts, se retrouvant noyé dans le peloton. Il se classe dix huitième alors qu’il vaut bien mieux que cela, je connais son potentiel et je sais le travail qu’il a accompli ! Il y a eu un sursaut d’orgueil en seconde manche, ou il part cinquième et tient un bon rythme durant quelques tours avant de se faire doubler. Comme je l’ai déjà dit Charles roulait en ligue l’an dernier, la marche est haute et le fait qu’il fasse peu de courses est un sérieux handicap face aux pilotes de Grands Prix ; je suis sûr que cette dernière manche va lui donner confiance, et on espère pouvoir faire un autre GP cette année voir un championnat d’Europe en fonction du calendrier Supercross. Nous sommes fiers également, bien que ne disposant pas d’un soutien officiel, de faire briller les couleurs Honda dans ce championnat Elite. »

(Texte & Photos : Mediacross)

A voir aussi :

2 commentaires sur “TEAM NGS GRAND PRIX DE FRANCE & ÉLITE”

  1. François dit :

    Effectivement, le départ et début de seconde manche sont de bonne augure pour le futur. On peut faire confiance à Bruno pour que son poulain ne se « crâme » pas en voulant brûler les étapes. Et le BAC, c’est quand les résultats ? ça aussi c’est une sacré épreuve !

  2. guizmo86 dit :

    l’air de rien le team NGS fait du gros boulot, en allant chercher de futurs stars à l’image de Musquin. Et Lefrancois semble de la même graine. Esperons qu’un jour le gros travail qu’ils accomplissent soit récompensé