mai
07

« MOTARDIMPRESSION.COM » : ENQUÊTES ET RÉVÉLATIONS

Tout d’abord petit rappel d’ordre chronologique..

1° GP de France de Motocross 2008 : alors que personne ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam le « premier site sponsor de pilotes », jean-philippe pinelli éditeur et gérant de cette fabuleuse idée marketing, décide de venir coller ses stickers sur le team et les motos d’Yves Demaria, chèque à la clef, souhaitant ainsi profiter au maximum du Buzz de l’association du moment (Demaria-Boniface..).. Seul problème, cela fait déjà un bout de temps que PREMIERMOTOCROSS s’occupe des News d’Yves mais qu’à cela ne tienne je ne recevrais jamais aucun mail ou coup de téléphone de pinelli ne serait-ce que pour m’en informer en amont..

2° Été 2008, après m’être sérieusement énervé et avoir voulu cesser mon activité au sein de PREMIERMOTOCROSS suite en grande partie à ce coup bas, je rencontre pinelli en ses locaux d’Aix en Provence, le but des discussions se résument alors en une « fusion » de motard impression avec PREMIERMOTOCROSS par le biais de la récupération du trafic de PREMIERMOTOCROSS ; en gros pour un euro symbolique (j’en rigole encore..) ; et de mon intégration dans sa structure afin de m’occuper de son site.. Je refuse bien entendu, déjà pour le fait qu’il ne veuille pas vouloir me payer le rachat de mon trafic à sa juste valeur et ensuite car je ne sentais pas vraiment l’ambiance dans sa société avec un « bras droit » de pinelli hum comment dirais-je « obscure ».. Je resors de là également sans aucune proposition salariale (le beurre, l’argent du beurre..)..

3° Été 2008 toujours : je suis en discussions plus qu’avancées avec le père de Ludivine Puy afin de l’intégrer à PREMIERMOTOCROSS, son espace étant quasi créé.. Quand j’y repense j’aurais dû me méfier des paroles de pinelli, lorsqu’il appris ce rapprochement il m’a déclaré « ah non mais je ne vais pas « te la piquer », tu as été le premier à aller vers vers elle ,c’est normal.. »..

Automne-hiver 2008 : j’apprends toujours de manière indirecte que pinelli va héberger les news de Ludivine , pinelli ne m’indiquant d’aucune manière qu’il venait de racheter tous les noms de domaine liés à Ludivine dans le but de l’accueillir sur motardimpression en 2009 à nouveau avec un chèque. !

Après ça on va dire que je suis parano, il faudrait quand même redonner à César ce qui lui revient à savoir que PREMIERMOTOCROSS a été le premier site dès 2005 à offrir aux Fans la possibilité d’avoir des nouvelles régulières de leurs Pilotes préférés via des espaces dédiés, motard impression copiant notre mode de fonctionnement.. Notre « problème » à PREMIERMX c’est qu’on a pas d’argent, juste notre Passion à offrir aux Pilotes qui nous sont Fidèles..

4° Printemps 2010, se servant du fait qu’il sponsorise le team KTM HDI , pinelli leur impose que les news de Mathias Bellino lui reviennent exclusivement.. J’entends encore pinelli me dire au tel « ah non mais attends je ne savais pas que tu t’en occupais mais tu comprends comme je donne de l’argent au team.. », pour sûr qu’il ne le savait pas que je m’occupais des Infos de Mathias depuis plus d’un an.. ! Avouez qu’on peut objectivement se sentir vénère comme disent les jeunes, non.. ? Vous aurez bien entendu notés que depuis qu’il a Mathias sur son site, nous sommes inondés d’infos sur celui-ci.. Bref..

5° Parlons argent et business maintenant..

Une discussion en décembre dernier avec un de mes clients annonceurs qui avait essayé ses cartouches recyclées miracles (et en avait été très déçu d’ailleurs..) m’avait mis la puce à l’oreille « tiens au fait il ferme sa boîte de cartouches recyclées pinelli.. ».. Tiens tiens intéressant ça.. Pour l’information de ceux qui ne connaissent pas le fonctionnement du « premier site sponsor de pilotes », il faut savoir qu’en théorie une grande partie de vos achats de cartouches recyclées sur leur site participe au sponsoring de pilotes.. Une petite enquête « business » plus tard, la cessation d’activités de « sud laser print », une des deux sociétés de pinelli m’est confirmée par le net et « société.com » http://www.societe.com/societe/sud-laser-print-389084336.html :

Activité Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques – 9511Z

Siège social 2 Lot. les Jalassieres – 13510 EGUILLES

SIRET 38908433600020

Commentaire BEIC :

SARL : responsabilité des associés limitée à leur apport au capital, minimum de deux associés, pas de capital minimum, publication des comptes obligatoire.

Société à responsabilité limitée

Capital social 15.244,90 EURO

Immatriculation 18-11-1992

Nationalité France

Décision de justice

Depuis le
01-12-2009 Liquidation judiciaire

Chiffres clés – au 30-09-2007

Chiffre d’affaires 1.803.000 EU

Effectif non précisé

Gérant M. PINELLI Jean

Dépôt légal – Sources : INPI, Greffes des Tribunaux de commerce*

17-12-2009 Liquidation judiciaire (BODACC)

Voilà ce que dit Wikipedia pour le terme « liquidation judiciaire » : « La liquidation judiciaire intervient sur décision du Tribunal qui constate d’une part la cessation de paiements c’est-à-dire lorsque le passif exigible est supérieur à l’actif disponible de l’entreprise, et l’impossibilité de son redressement.

Le Tribunal désigne alors un mandataire de justice à la fonction de liquidateur judiciaire. La désignation d’un liquidateur judiciaire par le Tribunal implique le dessaisissement de l’ancien dirigeant; cette décision est inscrite sur le K-bis de l’entité si elle est immatriculée auprès du greffe d’un Tribunal.

Ce liquidateur est alors chargé de réaliser l’ensemble des actifs (recouvrer, vendre, etc.) et avec ces actifs de payer, selon l’ordre de priorité prévu par le Code de Commerce – Chapitre VI.

Bien souvent, le montant des actifs est insuffisant en phase de liquidation judiciaire pour payer l’intégralité du passif. Il est ensuite mis fin complètement à l’entreprise avec la publication de la clôture pour insuffisance d’actifs.

Le jugement de clôture pour insuffisance d’actif sans sanction emporte interdiction pour les créanciers de reprendre les poursuites. »

« Cessation de paiements : « En droit français, une entreprise qui ne peut plus faire face à ses dettes est placée par ses dirigeants en procédure collective en constatant sa cessation de paiements (nommée aussi couramment « faillite », allusion à l’ancienne loi de 1967, « banqueroute » ou « dépôt de bilan »). » (Source : Wikipedia)

Bon ok je me dis que pinelli a été obligé de plier « sud laser print » pour des raisons de « business » ce qui peut arriver à tout entrepreneur sauf qu’il dirige toujours une autre société immatriculée au même endroit pour la même activité et qui se nomme « sud laser technic » http://www.societe.com/societe/sud-laser-technic-400583837.html
Activité Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques – 9511Z

Siège social 2 Lotissement les Jalassieres – 13510 EGUILLES

SIRET 40058383700028

Commentaire BEIC :

EURL : un seul associé, responsabilité limitée à son apport au capital, pas de capital minimum, publication des comptes obligatoire.

SARL unipersonnelle

Capital social 7.622,00 EURO

Immatriculation 29-03-1995

Nationalité France

Chiffres clés – au 31-12-2007

Chiffre d’affaires 52.400 EU

Effectif non précisé

Gérant M. PINELLI Jean

Dépôt légal – Sources : INPI, Greffes des Tribunaux de commerce*
mise à jour en temps réel

08-08-2007 Modification de l’objet social

08-08-2007 Statuts mis à jour

08-08-2007 PV d’Assemblée

08-08-2007 Acte sous seing privé

15-09-1998
Dépôt légal, continuation

Commentaire BEIC :

L’entreprise a enregistré des pertes supérieures à son capital social mais a décidé de poursuivre son activité, en dépit d’une importante fragilité. Si les fonds propres deviennent inférieurs à la moitié du capital social, l’entreprise a obligation légale de les reconstituer dans un délai de deux ans.

Continuation malgré perte de capital

15-09-1998 Acte sous seing privé

15-09-1998 PV d’Assemblée

01-04-1996 Transfert du siège dans le ressort du Tribunal de Commerce

01-04-1996 PV d’Assemblée

01-04-1996 Statuts mis à jour

29-03-1995 Formation de société

29-03-1995 Statuts

29-03-1995 Certificat de dépot des fonds

29-03-1995 Acte sous seing privé

Société qui est détentrice des mêmes activités de recyclages de cartouches et…………………… du site motard impression.com « premier site sponsor de pilotes » je vous le rappelle.. !

Alors moi je me pose une question toute simple : d’où vient tout cet argent donné aux pilotes et teams.. ?? Car on ne peut pas d’un côté avoir une société en liquidation judiciaire qui cesse son activité car en faillite et de l’autre continuer ces mêmes activités sur une deuxième société immatriculée au même endroit que j’appellerais société « poupée-russe » et qui au passage a connu elle aussi des difficultés « 15-09-1998 Dépôt légal, continuation Commentaire BEIC : L’entreprise a enregistré des pertes supérieures à son capital social mais a décidé de poursuivre son activité, en dépit d’une importante fragilité. Si les fonds propres deviennent inférieurs à la moitié du capital social, l’entreprise a obligation légale de les reconstituer dans un délai de deux ans. Continuation malgré perte de capital » et donner de l’argent à tout vent via motard impression.. ! Ce gérant fait faillite d’un côté et de l’autre sponsorise largement des teams et des pilotes, embauche du personnel (Stefan Demartis..), ouvre de nouveaux locaux http://www.motardimpression.com/news.php?id=1552 à Gémenos, encore une fois d’où vient tout cet argent.. ??

Ce qui est certain c’est que jean-philippe pinelli est un arriviste qui cherche par tous les moyens possibles à vous faire consommer sur ses sites et surtout à ce qu’on parle de lui très (trop..) souvent..

Parlons droits de copyrights et licences au passage..

6° Copyright & licences..

Quand on connaît un peu le business, on imagine quelles tractations « ardues » ont dû avoir lieu entre avocats lorsqu’une marque comme One Industries a voulu vendre des produits estampillés « Monster Energy Drink » et les royalties que One doit payer régulièrement..

Une nouvelle question me vient alors immédiatement à l’esprit : est-ce que motard impression.com par le biais de la société sud laser technic son éditrice, possède bien les autorisations nécessaires pour créer et vendre des produits floqués « Monster Energy Drink ».. ??

Un sentiment me vient à nouveau à l’esprit, ce monsieur se permet beaucoup de choses sans trop se poser de questions, enfin, vous me direz, on est pas « premier site sponsor de pilotes » pour rien..

Devotee*

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.