oct
26

SUPERMOTARD À CAHORS : LUIGI SÉGUY BRILLANT..!

BIDART et BLOT triomphent à Cahors

La finale du MAXXIS Championnat de France SUPERMOTARD AMV s’est déroulée ce week-end sur l’aérodrome de CAHORS-LALBENQUE. Aucun titre n’ayant été décerné avant le terme de la saison, le suspens inhérent à une telle épreuve était intact. L’occasion pour le moto-club Cadurcien de fêter la 15ème édition de la plus belle des manières. La météo, pourtant peu clémente, n’aura pas eu raison de la popularité de cette grande fête du Supermotard, qui a drainé cette année encore plus de 8000 spectateurs.

BIDART avec l’art et la manière …
Croire que Sylvain BIDART (HONDA-1/3/1) aurait assuré son titre dans la catégorie S1 serait mal connaître le tempérament du pilote. S’il a su jouer de stratégie en limitant la prise de risque dans les conditions délicates du samedi, une fois le départ des finales données, le public a pu retrouvé un BIDART conquérant. En première manche, le pilote HONDA signe le holeshot, talonné de près par son dauphin, Aurélien GRELIER (HONDA-2/1/2). Dès le premier tour, la bagarre est lancée. Occupant tour à tour la tête de course les deux pilotes offrent aux spectateurs un florilège d’attaques et de dépassements. Si GRELIER se montre agressif, c’est qu’il sait qu’une erreur de son leader pourrait lui coûter le titre. Mais BIDART ne tremble pas et reprend les commandes dans le dernier tour entraînant dans sa roue GRELIER et CHAMBON (HONDA-3/4/5). Au départ de la seconde manche, le titre de BIDART n’est toujours pas acquis mais le pilote Palois semble en confiance … peut être trop.

Il loupe sa sortie de grille et se retrouve noyer dans le pack. Virtuellement Champion malgré sa 6ème place, BIDART entreprend pourtant une remonté spectaculaire, déposant en quelques tours RIGAL (AGR-4/5/9), GOGUET (KAWA-5/6/13) et « LUPO ». En passant la ligne 3ème, Sylvain BIDART accumule assez de points pour pouvoir être sacré CHAMPION de France S1 2009.

Sylvain BIDART : « Je suis très heureux de décrocher ce titre. Il a beaucoup de valeur pour moi car cela n’a pas été facile de l’avoir. Il y a de très bons pilotes dans le championnat. Cette saison, j’ai pris beaucoup de plaisir sur la moto et j’ai vécu des courses extra ordinaires. Parmi tous les titres que j’ai décroché cette saison c’est sans contexte celui qui me fait le plus plaisir car je suis avant tout Français. Je remercie mon principal adversaire, Aurélien (GRELIER), grâce à qui j’ai vécu une super saison et de supers bastons. »

Derrière lui, rien n’est joué avant le départ de la SUPERFINALE. GRELIER, parti second, reprend rapidement la tête de course avant de la céder à BIDART, bien décidé à finir sa saison en patron. A l’arrivée, GRELIER peut savourer son titre de Vice CHAMPION de France S1.

Boris CHAMBON gravit la troisième marche du podium de la journée et du général.

BLOT : victoire à l’arraché …
Le programme de Stéphane BLOT (YAM-2/10/6) était clair : assurer le titre qu’il avait laissé filer la saison précédente. Le scénario avait pourtant bien débuté en première manche. Auteur du holeshot, le « professeur » a su gérer sa course, laissant rapidement la vedette à son dauphin, Guillaume FLANDIN (HONDA-1/1/3), plus à l’aise dans la partie terre.

Luigi SEGUY (YAM-3/2/7), devant un public tout acquit à sa cause, a longtemps mis sous pression les leaders avant de rétrograder en 3ème position. Derrière, WARREN BOUGARD (HONDA-DNF/4/11), en bataille pour une place sur le podium au général, est victime d’une crevaison. Coup de chance ou coup du sort, son principal adversaire, Jérémy DELENNE (APRI-DNF/5/8) est également contraint à l’abandon.

Sur la grille de départ de la seconde finale, BLOT déclarait : « Vous n’allez pas voir un BLOT exceptionnel mais un BLOT en retrait ». Chose promise …. Chose due ! BLOT assure son départ et maintient sa place dans le TOP 3 sans prendre de risque. A quelques tours de la fin, le titre semble acquit pour le pilote YAMAHA. Peut être déconcentré, il part à la faute et chute dans la partie terre. Le public retient son souffle et compte les places que perd le « professeur ». En tête de course, FLANDIN voit ses espoirs renaître et assure la fin de course. Finalement la YAMAHA redémarre et BLOT repart en 10ème position, place qu’il conservera jusqu’à l’arrivé. Avant la SUPERFINALE les calculs allaient bon train dans le paddock. FLANDIN, revenu à 11 points du leader, sort du premier virage en tête. Derrière, BLOT reste en retrait du baston que se livre les leaders. Fin stratège, le « professeur » maintient sa 6ème place jusqu’à la ligne d’arrivée, décrochant ainsi le titre de CHAMPION de

France S2 2009.
Stéphane BLOT : « Je me suis fait peur mais je voulais ce titre plus que tout. J’arrive au bout
de ma carrière et je suis très satisfait de voir que je peux encore gagner, surtout devant de jeunes pilotes prometteurs. Je ne sais pas encore si je repars l’an prochain mais je l’espère car c’est un très beau championnat. »

FLANDIN, vainqueur de l’épreuve Cadurcienne, s’approprie le titre de Vice CHAMPION.
Une performance après seulement deux ans de pratique de Supermotard. Le suspens fût de courte durée dans la catégorie SUPERQUADER ! Adrian MANGIEU (LIGIER), pilote du moto-club Cadurcien, a conquit son titre de Champion de France au terme de la première des trois finales.

Le scénario de la catégorie S3 était digne des plus grands films à suspens. Au terme de la seconde manche, Alexis MARIE-LUCE (YAM) était revenu à 3 petits points de son leader. Mis sous pression, Thomas VERSCHEURE (HONDA) part à la faute dans la dernière finale et laisse s’envoler le titre. Le pilote YAMAHA s’impose au terme d’une épreuve à l’image de sa saison … âprement disputée.

Dans la catégorie PIT-BIKE, Jimmy PEYRAS s’impose dans l’adversité.
Revivez les meilleurs moments de la finale du MAXXIS Championnat de France SUPERMOTARD AMV sur MOTORS TV dans le magazine wheelies, sur SPORT +, et dès jeudi dans moto revue.
chpt-prestige-s1
chpt-prestige-s2
chpt-s3
chpt-superquader

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.