juin
10

DAKAR ’2010 : INFO FLASH

dakar2010logo

DAKAR 2010 : LA PRIME AU TALENT

Cette année, les organisateurs du Dakar ont tenu à « rééquilibrer » la réglementation technique dans les catégories auto et moto. Certains véhicules essence bénéficieront d’une aide qui leur permettra de combler le fossé qui se creuse avec la technologie diesel qui domine les débats. Sur deux roues, la décision de composer à l’horizon 2011 un plateau réservé aux motos de cylindrée de 450cc maximum permettra de mettre les pilotes à égalité. La mesure sera déjà en partie effective en 2010.

Motos : à armes égales

Depuis quelques années, les pilotes de pointe sont de plus en plus nombreux à remporter des spéciales ou à s’incruster dans le Top 10 au guidon de motos de moins de 450cc. Dans le même temps, les petites cylindrées ont pris une importance numérique considérable, représentant plus de 40 % des engagés au départ du Dakar 2009. Plus accessibles financièrement, plus fiables que leurs aînées des générations précédentes et désormais adaptées aux exigences du rallye-raid, les 450cc ont encore un déficit de performance qui les prive des plus hautes ambitions. Cette différence sera totalement gommée pour le Dakar 2011, sur lequel seules les motos équipées de moteurs de moins de 450cc seront acceptées.

Une bride en 2010 pour les motos de plus de 450cc :Afin d’atteindre cet objectif d’égalité entre les concurrents, qui ouvrira le nombre de prétendants potentiels à la victoire, une mesure de transition a été adoptée pour le Dakar 2010. Conscients du nombre importants de concurrents qui possèdent déjà des motos dépassant les 450cc, les organisateurs ont décidé de les accepter pour cette édition, avec l’obligation d’installer une bride qui réduise la puissance de leur moteur. Cette bride, conçue pour limiter la performance au niveau des 450cc, sera fournie par l’organisation. A armes égales, les champions se départageront sur les qualités qui définissent la discipline : l’endurance physique, le pilotage, la navigation.

Autos : un coup de pouce pour les « essence »

Les véhicules propulsés par un moteur turbo diesel ont pris l’ascendant sur leurs rivaux, et ont notamment creusé un écart conséquent sur la plupart des équipages amateurs qui s’engagent sur le rallye. Afin de réduire cette marge et de permettre aux plus compétitifs d’entre eux de se mêler à la bataille en tête de course, les équipages qui disposent d’un véhicule à moteur atmosphérique essence (+ de 2 soupapes/cylindre) seront autorisés à augmenter la taille de la bride d’arrivée d’air, de 32 mm à 34 mm.

La réglementation pour les moteurs Turbo Diesel restant elle, inchangée. Les équipes professionnelles engagées ou soutenues par un constructeur seront toujours soumises au règlement T1 actuel ( art.6P3 ).

David Castera : « Les brides seront livrées en septembre »

Si à l’horizon 2011, plus aucune moto avec une cylindrée supérieure à 450cc ne sera admise sur le rallye, les pilotes qui possèdent des KTM d’une cylindrée supérieure à 450 cc pourront bien sûr se présenter sur l’édition 2010, à condition d’installer une bride. David Castera répond aux différentes questions que peuvent se poser les concurrents concernés.

Quelle est l’intérêt de cette mesure, qui limite la cylindrée à 450cc ?

Nous souhaitons tous voir une compétition où les prétendants à la victoire seront plus nombreux, où les pilotes se retrouveront avec des machines similaires dans les mains. Pour y arriver, il faut que de nouveaux constructeurs puissent venir sur le Dakar avec de véritables ambitions. Nous savons que la solution est de limiter la cylindrée à 450cc. Mais nous sommes aussi conscients que certains pilotes sont propriétaires de grosses cylindrées ! Tous les pilotes, qu’ils soient professionnels ou amateurs, pourront bien entendu participer à l’édition 2010, mais avec une bride qui limite l’arrivée d’air dans le moteur.

Comment les pilotes concernés vont-ils se procurer cette bride ?

Nous travaillons avec un développeur spécialisé dans l’ingénierie-moteurs, il sera en charge de développer la bride qui sera posée sur les + de 450 cc. Ensuite, l’UTAC qui est un laboratoire indépendant d’analyse technique et également un expert auprès de l’Union Européenne dans l’élaboration des règlements et des équipements des véhicules motorisés validera les résultats de notre étude.

Puis c’est ASO qui livrera ces brides pour le mois de septembre, c’est-à-dire au moment où les pilotes commenceront à préparer leurs machines. C’est un système très simple à poser, qui demandera environ dix minutes de manipulation pour une moto en préparation. Une fois en place, la bride sera visible sur un simple coup d’œil, afin de permettre aux commissaires de vérifier que les pilotes ne la retirent pas.

Quel est son principe de fonctionnement ?

Il s’agit d’une bague en aluminium, qui sera posée entre le carburateur et le filtre à air. Concrètement, le débit d’air sera moins important, et le calcul du diamètre de la bague aboutira à un équilibre de performance avec les motos de cylindrée 450cc. En termes de puissance pure, les 660cc garderont une légère marge, afin de compenser la différence de poids qui risquerait de les pénaliser.

Quelles sont les incidences de la bride sur l’équilibre mécanique du moteur ?

Il n’y en aura aucune. Au contraire, en minimisant la charge sur le moteur, c’est un peu comme si l’on obligeait le pilote à rouler à l’économie. Il y aura donc moins de risques de surchauffe. La fiabilité des moteurs sera intacte.

(Communiqué ASO)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.