août
28

MARC RISTORI EN INTERVIEW*

RistoriInterview1August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Marc comment vas-tu et que deviens-tu..?

MARC RISTORI : Ce qui se passe c’est que je donne rarement des nouvelles dans le sens où j’ai besoin de rester dans mon truc et comme je ne suis pas très objectif par rapport à ce que je veux faire et à ce que je veux dire.. Comment je vais..? Hé bien ça va, en gros ça va mais les conséquences de l’accident et de la paraplégie sont énormes.. Dans le sens où tu perds tes jambes, tu perds ta vie professionnelle en même temps et que ça déteint sur ta vie privée.. Donc en une seconde tu perds un peu tout.. En une seconde tu perds tout mais tu ne le sais pas encore.. Il y a tout qui change, tu changes un peu de monde.. J’essaie d’avancer et souvent je suis confronté à tout ce qui est administratif, le système en lui-même en fait..

PREMIERMOTOCROSS : Par rapport à ton accident, l’as-tu analysé, en tires-tu une « réflexion »..?

MARC RISTORI : Pour la chute, c’est une plaisanterie dans le sens où ça devait arriver.. Y’a rien à dire, je me souviens exactement de ce que j’ai fait.. En fait j’ai perdu les mains du guidon je n’ai pas compris, et la Moto m’a emmené.. Je suis resté accroché à celle-ci et j’ai tapé la tête contre le saut d’arrivée.. Ca a pété la 7 ème vertèbre cela aurait pu être la 5..

PREMIERMOTOCROSS : On te sent fataliste..

MARC RISTORI : Oui complètement..

RistoriInterview2August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Est-ce que cela n’est pas un peu facile de te « charger » de la responsabilité de l’accident..??

MARC RISTORI : Je ne sais pas.. Je n’ai pas forcément essayé de comprendre pourquoi, parce que je me souviens du « comment ».. Je suis parti dans les 16 ou 17 car j’avais eu un problème au premier virage j’avais calé, je suis revenu j’étais 5 ou 6 et je suis passé à cet endroit comme je l’ai fait à chaque fois et le résultat c’est que j’ai perdu les mains du guidon ce qui ne m’est jamais arrivé..

PREMIERMOTOCROSS : Tu n’as pas perdu connaissance..?

MARC RISTORI : Non non pas du tout, j’étais conscient tout le long..

RistoriInterview3August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Je suppose que tu n’as jamais voulu abandonner face à cet accident et ses conséquences..?

MARC RISTORI : Non jamais à aucun moment.. Je savais ce que j’avais, j’ai dit au docteur « je suis paraplégique.. je suis paraplégique.. je suis paraplégique.. » ce sont les seuls mots que je sortais.. À partir de là, la vie n’avait plus de sens, j’étais Pilote de Motocross et je n’allais plus en faire.. Pour moi c’était ma vie..

PREMIERMOTOCROSS : Oui tu rationalises à ce qui t’entoure..

MARC RISTORI : Tout à toujours été autour de la Moto donc à partir de là, à partir du moment où tu perds ça sans que tu l’aies choisi, tu perds ta raison de vivre.. Mais ça c’était les deux premières heures, ensuite on m’a dit « Monsieur Ristori Vous ne marcherez plus. ».. À partir de là, le but était de tout faire pour me rétablir..

PREMIERMOTOCROSS : On te l’a dit comme ça aussi « sèchement »..?

MARC RISTORI : En fait j’avais vraiment mal les médecins m’ont très rapidement mis sous un anti-douleur puissant à l’hôpital , j’ai fait un scanner et ils m’ont ensuite mis en chambre et c’est ma tante qui est rentrée en première.. Comme ce n’était pas mes parents, j’ai totalement compris ce qui m’arrivait.. Et là, une dame m’a dit que je ne remarcherai plus d’une manière assez directe..

RistoriInterview4August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : La décision de se battre, elle vient de suite..?

MARC RISTORI : Oui tout de suite.. Mais si tu veux, ça t’aide quand quelqu’un vient te voir comme ça et te le dit directement de cette façon et tu te dis « tu vas voir si je ne remarcherai pas, mon cul..! ».. Leurs propos sont « il faut te faire une raison, tu ne remarcheras plus c’est la vie en chaise roulante qui t’attend, il faut te faire à cette idée etc.. ».. Cela m’a motivé afin de faire descendre ma lésion, de retrouver des abdominaux, peut-être retrouver ce qui est intime aussi et par la suite peut-être remarcher un jour.. Que ce soit par mes propres moyens ou que ce soit grâce à la science ou la robotique.. Mon objectif est de préserver mon corps pour essayer peut-être un jour de refaire quelque chose.. Je ne parle pas de refaire de la Moto, mais d’évoluer dans ma vie..

PREMIERMOTOCROSS : Se retrouve-t-on seul face à cette situation ou arrive-t-on à « partager » ça..?

MARC RISTORI : J’ai été super bien entouré que ce soit par ma famille mes amis et aussi le domaine de la Moto pas forcément Suisse mais plutôt international, des pilotes US, du Canada des Potes français italiens, ça a été vraiment Top.. J’ai toujours beaucoup de soutien d’ailleurs.. C’est moi qui était plutôt en retrait et qui ne répondait pas.. Ce qui s’est passé, c’est que j’ai été 6 jours en soins intensifs, j’ai reçu beaucoup de messages, beaucoup de mails, mais je n’étais pas apte à répondre.. J’étais paraplégique, j’avais des problèmes pour respirer au début parce que j’avais des soucis à un poumon..

RistoriInterview5August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Durant cette saison on a vu encore beaucoup de Pilotes se blesser un peu partout sur la planète, pour Toi qu’elle en est la raison principale..?

MARC RISTORI : Je pense que cela va aller en empirant.. Ca ne va jamais s’arrêter.. Pour moi c’est le 4 temps qui est la cause d’énormément de problèmes.. L’inertie du moteur est dangereuse.. Regarde cette année De Dycker s’en est pris deux cette saison, il est passé par deux fois par devant, ces deux fois-là il aurait pu être comme moi.. Quand un 4 temps t’emmène, c’est son inertie qui t’emmène.. Tu ne peux pas t’éjecter de la Moto.. Tout dépend de comment elle part, mais en l’occurrence j’en ai perdu le contrôle et elle m’a emmené.. En 2 temps si tu regardes n’importe quelle vidéo, au moment où la machine part en avant le mec s’éjecte de celle-ci.. Avec un 4 temps tu tombes avec.. En plus des fois elle peut couper, avoir un trou en l’air.. C’est une masse qui t’emmène.. Tu as beaucoup de Pilotes qui disent qu’ils sont en ’450 et qu’ils vont redescendre en ’250 parce que ça devient limite..

PREMIERMOTOCROSS : La Leatt Brace, tu en penses quoi..?

MARC RISTORI : Je n’en sais rien, je ne l’avais pas le jour où je suis tombé.. Mais c’est une connerie parce que si tu veux je devais la régler juste avant avec le pare-pierres et il s’avère que j’avais changé un réglage sur celui-ci et que la Leatt flottait de droite et de gauche .. Tu peux changer des pièces pour qu’elle flotte moins et je n’avais pas ces pièces, je les avais oubliées à la maison et c’était d’ailleurs la première fois que je ne la mettais pas parce que je l’avais à Moscou, à Barcelone, à Paris partout ailleurs.. Après la Leatt Brace business pas business, je n’en sais rien.. Il y a pas mal de mecs qui l’avaient, cela ne les a pas empêchés de se paralyser.. Moi je pense que tu peux vraiment mieux faire.. Il y a déjà un produit à lancer au niveau des pare-pierres parce que c’est du n’importe quoi.. Un produit qui soit vraiment fait pour toi, pour ta morphologie.. Après il y a le problème des sponsors qui veulent tous que tu roules le maillot dessus.. En plus si les Tops ne les mettent pas.. Il faut leur demander pourquoi ils ne portent pas de protections.. On voit maintenant David Vuillemin qui y vient, il se protège beaucoup plus qu’avant, il arrive sur la fin je ne sais pas si c’est une question de peur ou pas.. Tu mets une protection pour la confiance mais elle est-ce que cela te protège vraiment..?? Je n’en suis pas certain.. En tous cas pour ma part j’ai eu un choc à la tête alors Leatt Brace pas Leatt Brace, dorsale, ceinture, tout ce que tu veux, de tout façon c’était mort.. En plus pour ce qui me concerne ça a cassé juste après la limite de protection de la Leatt si je l’avais portée donc.. J’ai fait une chute avec la Leatt Brace deux mois avant mon crash et partout où j’avais la Leatt j’avais mal.. De toute façon il faut se protéger..

RistoriInterview6August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Tu restes impliqué dans le Motocross..?

MARC RISTORI : Je ne suis pas encore retourné sur une course, le seul endroit où je dois retourner c’est à Palexpo.. Maintenant est-ce que je vais y aller cette année, je n’en sais rien.. Pour l’instant je n’en ai pas envie parce que ça me manque, j’ai envie de rouler.. Je ne supporte pas de voir les mecs rouler à la tv, je vais de moins en moins sur les sites pour regarder les news parce que je ne supporte pas le fait de ne pas être sur la Moto.. Et si tu me demandes « est-ce que si demain tu retrouves tes jambes tu retournes rouler..? » je te dis « OUI » tout de suite.. Je donnerais tout pour retourner sur la Moto..

PREMIERMOTOCROSS : Tu as quand même un avis sur le Mondial..??

MARC RISTORI : Aujourd’hui si tu regardes ce sont les jeunes de 17 ans qui sont devant, ils vont en Mondial et se qualifient.. Avant il fallait cravacher pour se qualifier sur une manche du Mondial à part pour des mecs comme Tortelli etc.. J’ai beaucoup suivi les GP’s au début cette année.. Par rapport à Julien (Bill..) je pensais qu’il allait faire mieux que ça, maintenant les raisons je ne les connais pas.. Mais ce que je vois c’est que devant ça roule, quand on voit Nagl et Barragan, ils sont quand même pas mal du tout.. J’ai vu Lommel à la tv et j’ai été étonné de voir Ramon se faire passer dans le sable et des « non-sableux » devant.. J’ai plus de contacts avec Arnaud Tonus qui vient de signer avec le Team KTM HDI, ce qui est une bonne chose.. Pour un suisse c’est bien parce que malgré ce que les gens peuvent parfois penser , c’est dur au niveau financier pour nous Pilotes ici..

PREMIERMOTOCROSS : Quels sont tes projets..?

MARC RISTORI : C’est très flou parce que j’aimerais rester dans le milieu par exemple dans le Design de vêtements peut-être avec Scott par exemple ou pourquoi pas bosser dans le recrutement de Pilotes.. Il y a aussi une part financière et comme le Cross n’est pas au mieux et que j’ai assez galéré en tant que Pilote en étant payé uniquement avec des bonus, en ayant rien à la signature et être obligé d’être dans les 3 premiers pour toucher un peu de Honda ou de Scott.. Autrement pourquoi pas à l’État, travailler pour la ville de Genève.. Il faut que je vois si j’ai envie de m’occuper de jeunes sportifs ou de travailler en faveur des personnes à mobilité réduites car ici nous avons pas mal de problèmes à ce sujet.. La ville profite que je sois médiatique pour faire avancer certains projets et ça professionnellement ça peut être super intéressant.. Une chose est sûre, je veux faire les Jeux Olympiques à Londres en chaise.. Le problème c’est que je viens de rechopper le syndrôme des loges pour lequel je m’étais fait déjà opérer en ’2002 une première fois.. On ne sait pas si c’est d’être souvent sur la chaise ou pas mais par contre je n’ai pris que sur un seul bras.. En chaise roulante tu ne peux pas tricher parce que tu n’as plus que ça.. Maintenant je dois gagner ma vie aussi, les JO sont plus médiatiques ici en Suisse pour nous, cela peut faciliter les choses pour trouver du budget.. Le sport en chaise est très cher à pratiquer ..

RistoriInterview7August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Je suppose que tu te sens encore plus proche aujourd’hui d’ Icônes comme David Bailey par exemple..?

MARC RISTORI : Complètement oui.. J’ai cette image chez moi où il est à l’IronMan d’Hawaï et tu vois la tronche qu’il fait, c’est énorme.. Il y a aussi sa façon de voir les choses dans ses interviews.. L’année dernière aux Nations aux États-Unis il y avait tous les mecs en chaises, le fils de Kinigadner, Ricky James, Fonseca, Pit Beirer et tu te retrouves avec eux aujourd’hui, c’est super space comme sensation..

PREMIERMOTOCROSS : Dans la vie de tous les jours de Marc Ristori aujourd’hui il y a parfois de gros bas..??

MARC RISTORI : Oui il y a des bas mais disons que ce qui se passe c’est que tu restes fixé sur des trucs en particulier.. Tu as envie de faire plein de choses mais tu n’arrives pas à aller de l’avant, tu te traînes.. Ce n’est pas vraiment différent qu’une baisse de morale en tant que piéton valide.. Le problème c’est qu’il ya toujours un truc qui te rattrapes, la Moto te manque et l’administratif te bouffe.. On te dit qu’il faut te réinsérer mais tu te rends compte que le système n’est pas du tout fait pour toi.. Les assurances t’emmerdent pour des conneries et c’est là que tu as des bas quand il faut par exemple modifier ton appartement parce que la chaise ne passe pas.. Tu as des bas sur la vie d’avant et sur celle de maintenant.. Il faut être patient mais un sportif n’est pas super patient..

RistoriInterview8August08.jpg

PREMIERMOTOCROSS : Pour finir, le Marc Ristori d’aujourd’hui 22 août ’2008, il va bien il en veut, il y croit..??

MARC RISTORI : Oui à fond.. Moi je veux marcher ça c’est clair, un détail important à préciser ma moelle n’est pas sectionnée ce qui fait que les vrais Spécialistes au niveau médical ne me disent pas que je ne remarcherai plus, ils ne peuvent pas dire.. Plus le temps passe et moins tu as de chance d’évoluer dans ton corps, mais tu peux.. Donc moi aujourd’hui dans ma tête ça va, mais c’est clair je veux remarcher , je veux faire du sport et avancer.. Je tiens à remercier ma famille, mes parents mes amis et mes sponsors : Honda, Motorex, Scott et les mecs du milieu ils se reconnaîtront.. Je veux juste dire que parfois je ne réponds pas à tout le monde, j’ai juste besoin d’un peu de temps pour ça..

(Photos : Remerciements Marc Ristori, Texte : www.PREMIERMOTOCROSS.Com, Reproduction Interdite)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.