avr
21

TEAM GPKR GRAND PRIX ESPAGNE

CHAMPIONNAT DU MONDE EN ESPAGNE, ROUND 2 SUR 15

Kevin Strijbos surnage dans la boue Espagnole

Après deux semaines intensives tant à l’entraînement que lors des séances de testing, le team GPKR a confirmé en Espagne par ses résultats qu’il était sur la bonne voie. Après que Sébastien Pourcel se soit imposé samedi dans toutes les séances d’essais, Kevin Strijbos s’est bien repris dimanche après un mauvais départ pour aller décrocher une sixième place, son meilleur résultat à ce jour.

MX1StartBellpuig08GPKR.jpg

Sébastien (90) et Kevin (161) perdront toutes chances dès le départ de la première et unique manche du week-end

La piste de Bellpuig, cadre du Grand Prix d’Espagne depuis maintenant plus de dix ans, était en parfaite condition samedi pour les qualifications. Plus rapide que ses rivaux durant les séances d’essais libres disputées sur une piste sèche et rapide, Sébastien Pourcel signera une nouvelle fois le meilleur temps de la séance chronométrée alors que son équipier Kevin Strijbos vivra une journée plus difficile. Kevin se blessera en effet au pouce gauche lors de la seconde séance d’essais libres, et c’est avec une main très douloureuse qu’il signera le vingt et unième temps chrono en qualifications.

La pluie viendra hélas tout perturber dimanche, en tombant dès 4 heures du matin pour ne pas stopper avant 16 heures ! La piste se dégradera au fil de la journée, et avec de grandes mares d’eau en de nombreux endroits il était carrément impossible pour les pilotes de savoir ou ils posaient leurs roues. Les deux pilotes GPKR ratèrent leur départ dans la première manche, leur roue arrière patinant sur la grille et les obligeant de ce fait à ralentir à l’approche du premier virage ou une chute collective venait de se produire. Kevin fera une course très consistante lui permettant de revenir au sixième rang, tandis que Sébastien chutera à trois reprises pour finalement se retirer avec une moto endommagée. La seconde course MX1 sera annulée, la piste devenant impraticable compte tenu des pluies incessantes et des courses précédentes ; la seconde manche MX2 fut ainsi stoppée au drapeau rouge après trente minutes de course. Dans la Coupe du Monde vétérans, qui s’ouvrait ce week-end, Thierry Godfroid monte sur le troisième marche du podium avec une sixième et une quatrième place dans les manches.

Le développement de la KX450F-SR étant la priorité numéro un pour les teams officiels Kawasaki en catégorie MX1 – Kawasaki Racing Team et Grand Prix Kawasaki Racing – ces teams vont collaborer de plus en plus étroitement afin d’échanger un maximum d’informations techniques. Le pilote Belge Kevin Strijbos du team GPKR sera le premier bénéficiaire de cet effort commun aux deux teams. ‘ Après Valkenswaard nous avons souhaité améliorer nos résultats en MX1’ explique Steve Guttridge, le manager Européen du programme compétition Kawasaki. ‘Nos deux teams officiels MX1 – GPKR et KRT – vont désormais travailler en collaboration, pour donner à nos pilotes le meilleur matériel possible afin de renforcer leur confiance et de ce fait je suis sûr que leurs résultats vont s’améliorer ’

StrijbosDay1Spain08.jpg

Kevin samedi, alors que le beau temps était de la partie à Bellpuig

Kevin Strijbos : ‘ Après Valkenswaard nous avons été bien occupés pendant deux semaines, avec différents meetings et plusieurs séances de testing pour améliorer nos performances. J’étais content de la moto ici, malheureusement je me suis blessé au pouce durant une séance d’essais libres et c’était douloureux en séance qualificative, notamment sur les sauts. J’ai pris des calmants pour les courses et on a mis du strapping sur mon pouce, qui m’a moins fait souffrir d’autant plus que la piste était boueuse. Je suis bien sorti de la grille mais ma roue arrière a patiné, si bien que j’ai perdu du temps et que j’ai du ralentir pour éviter la chute collective du premier virage. Ensuite j’ai fait ma course sans m’occuper des autres et je suis revenu en sixième position, c’est bien mieux qu’à Valkenswaard et je suis plutôt content de mon week-end. Lundi je vais rendre visite à mon docteur pour passer des radios, et voir si un os ou un ligament a été touché dans le chute ‘

PourcelSDirt2Spain08.jpg

Sébastien Pourcel : ‘ Hier j’ai prouvé que j’avais la vitesse pour être devant, j’ai fait le meilleur temps de toutes les séances et bien sûr c’est bon pour le moral. Ce fut différent aujourd’hui pour la course, ma roue arrière a patiné sur la grille de départ et je suis arrivé dernier au premier virage. Ensuite je suis tombé à trois reprises, ce n’était pas ma journée ! Après ma première chute je suis rentré aux pits pour changer de gants et de lunettes, je savais que la course serait difficile et je tenais à marquer des points. Malheureusement j’ai fait trop de fautes aujourd’hui, et dans ma dernière chute j’ai endommagé ma moto. Je vais passer la semaine en Espagne avec les autres pilotes français, pour préparer le prochain GP du Portugal. Le week-end n’a pas été bon au niveau des résultats, mais je reste optimiste pour les GP à venir car je connais mon niveau et cela va bien finir par sourire ‘

RouisADay1Spain08.jpg

Alexandre Rouis : ‘ Ce fut meilleur que Valkenswaard, même si mon but est de me qualifier alors que je n’étais ici que premier réserviste. J’aurais du disputer la seconde manche, mais celle-ci a été annulée et il va donc falloir patienter encore quelques jours….’

Patrick Geladé : ‘ On est passé du chaud au froid ici, samedi fut meilleur que dimanche même s’il n’y a rien de réellement dramatique. Je voudrais commencer par citer le podium de Thierry Godfroid en vétérans, sur une 250 KXF face à de nombreuses 450, on est content pour lui. Aujourd’hui la piste était dangereuse et c’était un peu une loterie, car même les meilleurs pilotes n’étaient pas à l’abri d’une faute d’un attardé bloqué dans le bonne trajectoire. Kevin a eu une mauvaise journée hier mais s’est bien repris aujourd’hui, il a serré les dents pour décrocher une sixième place qui le met septième au championnat. Bien sûr nous sommes déçus des résultats de Sébastien aujourd’hui, il est rapide et prêt à vaincre mais la chance n’est pas de son côté. Il a perdu du temps dans le premier virage, puis a chuté trois fois et je reste persuadé que l’issue de la course aurait été différent avec un meilleur départ ‘

Roger Pourcel : ‘ Samedi fut une bonne journée pour nous, la piste était parfaite et Sébastien était intouchable dans ces conditions. Aujourd’hui ce fut différent, la piste était défoncée avec l’arrivée de la pluie dans le milieu de la nuit. Sébastien n’a marqué aucun point suite à plusieurs chutes, c’est la course bien sûr mais cela ne correspond pas à nos attentes. Alexandre ne s’est pas qualifié mais l’écart diminue, il doit maintenant travailler plus dur dès la première séance d’essais libres pour être parmi les trente pilotes les plus rapides ‘

(Source : MediaCross)

A voir aussi :

Le commentaires sont fermés.